Sciences

En bref : New Horizons aperçoit les plus petites lunes de Pluton

ActualitéClassé sous :pluton , New Horizons , planète naine

Avant le survol de Pluton programmé pour le 14 juillet prochain, la sonde New Horizons livre son premier portrait de la famille de la planète naine au complet : tous ses satellites connus y figurent. À présent, l'instrument Lorri tente de détecter la présence éventuelle d'autres lunes ou d'anneaux en vue de son approche imminente.

L’instrument Lorri qui équipe la sonde New Horizons a photographié pour la première fois, entre le 25 avril et le 1er mai 2015, les plus petits satellites connus gravitant dans le système Pluton-Charon. Le temps de pose de chaque image est de 10 secondes. Elles ont été traitées de sorte que le bruit électronique de la caméra soit gommé au maximum. Les différentes taches blanches visibles sont dues aux mouvements du vaisseau, aux étoiles de l’arrière-plan et à d’autres artefacts. Cette image composite est extraite de l’animation publiée par le JHUAPL (disponible ici en gif). © Nasa, JHUAPL, SwRI

Dans moins de deux mois, à partir du 14 juillet prochain, Pluton sera la deuxième planète naine de l'année et aussi de l'Histoire à être visitée par une sonde spatiale, peu après Cérès, dont l'exploration par la mission Dawn vient de débuter. Après sept années de voyage et quelque 4,8 milliards de kilomètres parcourus, New Horizons arrive enfin en vue de ce corps de 2.306 km de diamètre que nul n'a encore jamais observé de près.

Depuis juillet 2013, Charon, son plus grand compagnon (1.207 km de diamètre), est visible sur les images de l'instrument Lorri (Long Range Reconnaissance Imager) prises à plusieurs milliards de kilomètres. Hydra et Nix (respectivement 61 et 46 km de diamètre), deux autres de ses satellites (découverts en 2005) se sont quant à eux montrés respectivement en juillet 2014 et janvier 2015. À présent, c'est au tour des plus petits connus à ce jour — découverts par des membres de l'équipe de New Horizons, il y a trois et quatre ans seulement avec le télescope spatial Hubble —, d'apparaître sur les clichés pris par la sonde, entre le 25 avril et le 1er mai. « Détecter ces lunes minuscules à une distance supérieure à 88 millions de kilomètres est incroyable », déclare Alan Stern du Southwest Research Institute et chercheur principal de la mission. Récemment baptisés Styx et Kerberos, ces corps mesurent entre 7 et 21 km pour le premier et entre 10 et 30 km pour le second. Ils sont tous deux 20 à 30 fois moins lumineux que leurs cousins.

« New Horizons est maintenant au seuil de découvertes », commente John Spencer, membre de l'équipe scientifique, dans le communiqué de presse du JHUAPL (Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory). « Si le vaisseau observe des lunes supplémentaires à mesure que nous nous rapprochons de Pluton, ce seront des mondes que personne n'avait encore jamais vus auparavant ». Une campagne de recherche vient de commencer. Par ailleurs, ces observations permettent d'affiner les techniques utilisées pour analyser les données collectées et pousser plus loin la sensibilité de l'instrument.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi