Au cours de son histoire, la Terre a, de nombreuses fois, été frappée par des météorites plus ou moins massives. L’exemple le plus connu étant celle qui a exterminé les dinosaures. Les chercheurs pensent aujourd’hui qu’il y a quelque 800 millions d’années, notre Planète a été littéralement bombardée par une pluie de météorites issues de la dislocation d’un astéroïde.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La plus forte explosion de météorite sur la Lune Le 17 mars 2013, une météorite s’écrasait sur la Lune et laissait un flash lumineux intense vinull

Il y a 65 millions d'années, une météorite tombait sur la TerreTerre. Un événement cataclysmique qui mettait fin au règne des dinosauresdinosaures. Rien, pourtant, comparé à la pluie de météorites que notre planète a essuyée, il y a 800 millions d'années. Des chercheurs de l’université d’Osaka (Japon) nous apprennent aujourd'hui qu'un astéroïdeastéroïde de 100 kilomètres de diamètre s'est alors disloqué, faisant tomber sur la Terre au moins 4 à 5x1016 kgkg de roches. C'est 30 à 60 fois plus que lors de l'impact qui a éliminé les dinosaures de la surface de notre Planète.

Selon des chercheurs de l’université d’Osaka au Japon, la Terre a été bombardée par une pluie de météorite il y a 800 millions d’années. © Muryayama, Université d’Osaka
Selon des chercheurs de l’université d’Osaka au Japon, la Terre a été bombardée par une pluie de météorite il y a 800 millions d’années. © Muryayama, Université d’Osaka

Sur la Terre et sur la LuneLune. Car c'est en étudiant notre satellite naturel qu'ils en sont venus à cette conclusion. Les cratères terrestres aussi anciens ayant, pour la plupart, été effacés par l'érosion, le volcanismevolcanisme ou un quelconque autre processus géologique. Grâce aux données de la mission lunaire japonaise Kaguya-Selene, ils ont étudié l'âge de formation de 59 cratères lunaires d'un diamètre d'au moins 20 kilomètres. Au minimum huit ont été formés simultanément. Juste avant les grands changements environnementaux et biologiques qui ont précédé le CryogénienCryogénien -- une période qui s'étend de -720 à -635 millions d'années.

Des fragments dans la ceinture d’astéroïde

Compte tenu de ce calendrier et des éléments orbitaux qu'ils ont pu réunir, les chercheurs de l'université d'Osaka imaginent que l'astéroïde en question pourrait être un astéroïde de type C -- riche en carbonecarbone. Et plus précisément, celui qui aurait donc laissé derrière lui l'astéroïde de la ceinture principale connu sous le nom d'Eulalie.

Les chercheurs de l’université d’Osaka (Japon) voient dans l’astéroïde Eulalia — ici modélisé —, un reste d’un astéroïde plus grand qui, après dislocation, aurait provoqué une pluie de météorite sur Terre il y a 800 millions d’années. © Joseph Durech, Charles University, Wikipedia, CC by-4.0
Les chercheurs de l’université d’Osaka (Japon) voient dans l’astéroïde Eulalia — ici modélisé —, un reste d’un astéroïde plus grand qui, après dislocation, aurait provoqué une pluie de météorite sur Terre il y a 800 millions d’années. © Joseph Durech, Charles University, Wikipedia, CC by-4.0

Les travaux des chercheurs de l'université d'Osaka montrent également que d'autres morceaux de l'astéroïde responsable de cette pluie de météorite ont pu se retrouver coincés dans la ceinture d'astéroïdesceinture d'astéroïdes. D'autres encore ont pu être intégrés à la famille de ceux que l'on appelle les astéroïdes proches de la Terre, encore appelés les astéroïdes géocroiseursgéocroiseurs, tels que RyuguRyugu.