Des scientifiques de l'université de North Carolina State ont mis au point un type de mousse légère composée de sphères métalliques creuses pouvant supporter l'impact de cartouches de calibre 50 que l'on trouve dans des mitrailleuses lourdes et des fusils de tireur d’élite. Son utilisation permettrait d'alléger considérablement les véhicules blindés.

Cela vous intéressera aussi

Une équipe de scientifiques de l'université d'État de Caroline du Nord a mis au point une moussemousse métallique capable d'arrêter les balles, même de gros calibre. Cette invention pourrait améliorer la protection des véhicules tout en les rendant plus légers et plus faciles à manœuvrer. Les chercheurs ont publié leurs résultats dans le journal Composite Structures.

Cette mousse métallique composite, fabriquée selon un procédé breveté, contient de l'aluminiumaluminium et de l'acieracier remplis de trous d'airair comme n'importe quelle mousse. Les chercheurs travaillent sur cette mousse depuis près de 15 ans et avaient déjà mis en avant les propriétés capables d'oblitérer un projectile antiblindage M2 de 7,62 x 63 millimètres, de protéger du souffle des munitions incendiaires hautement explosives - qui explosent 40 centimètres avant l'impact - ou d'isoler contre la chaleurchaleur, le feufeu ainsi que les rayons Xrayons X, Gamma et le rayonnement de neutronsneutrons.

Un blindage à l’épreuve de l’artillerie lourde

Les chercheurs ont poussé l'expérimentation plus loin cette fois en démontrant les propriétés de cette mousse en lui tirant dessus avec des balles de calibre 50, utilisées par exemple dans les mitrailleuses lourdes ou les fusils de précision. Les tests ont été réalisés avec une plaque de céramiquecéramique à l'avant et une plaque d'aluminium à l'arrière. Une vidéo de cette démonstration montre qu'à une vitessevitesse de 514 mètres par seconde, la balle de calibre 50 mesurant 12,7 x 99 millimètres rebondit sur le blindage en mousse métallique composite, ne laissant aucune marque sur le côté arrière. À une vitesse de 801 mètres par seconde, la plaque arrière subit simplement une légère déformation.

La couche de mousse métallique composite parvient à absorber entre 72 et 75 % de l'énergie cinétiqueénergie cinétique des balles blindées, et entre 68 et 78 % de l'énergie cinétique des munitions perforantes. De plus, elle a pu bloquer les projectiles allant jusqu'à 819 mètres par seconde.

Même à une vitesse de 800 mètres par seconde, une balle de calibre 50 déforme à peine la plaque. © NC State, YouTube

Des véhicules blindés plus légers et plus faciles à manœuvrer

Outre une excellente absorptionabsorption de l'énergie cinétique des balles, la mousse métallique offre un second avantage. La présence des trous de cette mousse rend le blindage beaucoup plus léger. Afsaneh Rabiei, ingénieur et scientifique matériaux à l'université d'État de Caroline du Nord, a indiqué que « le blindage en mousse métallique composite pèse moins de la moitié du poids nécessaire pour atteindre le même niveau de protection avec un blindage homogène laminé. En d'autres mots, nous avons pu réaliser des économies de poids significatives - ce qui améliore les performances des véhicules et réduit la consommation de carburant - sans sacrifier la performance ».

Les chercheurs espèrent parvenir à améliorer davantage ce nouveau matériaumatériau. « Par exemple, nous voulons optimiser l'adhésion et l'épaisseur des couches de céramique, mousse métallique composite et aluminium, ce qui pourrait déboucher sur un poids total encore plus faible et une efficacité accrue du blindage final. ».