Le matériau composite imaginé par des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne permettra-t-il de transformer, à la demande, un drone en voiture ? © Alexey Yuzhakov, Shutterstock

Sciences

Ce matériau composite pourrait transformer un drone en voiture

ActualitéClassé sous :physique , matériau composite , Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

Un fil très rigide à température ambiante, qui une fois chauffé, devient aussi mou qu'un spaghetti plongé dans de l'eau bouillante. C'est grâce à ce nouveau type de matériau composite que des chercheurs de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL - Suisse) espèrent pouvoir transformer un drone en voiture robotique. Entre autres applications...

Des scientifiques de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL - Suisse) ont imaginé et mis au point un nouveau type de fil composite étirable — jusqu'à 4 fois sa longueur — et dont la rigidité varie en fonction de la température.

Le secret de ce fil aux propriétés étonnantes ? Il est tout simplement composé d'un alliage métallique conducteur encapsulé dans un tube de silicone. Porté à une température dépassant les 62 °C — grâce à l'application d'une tension électrique de faible voltage — le cœur métallique fond et le fil se ramollit. Lorsque sa température redescend en dessous de 62 °C, l'alliage se solidifie et le fil retrouve une rigidité 700 fois supérieure à celle qu'il affichait à peine 10 secondes plus tôt.

Parce qu'il est extrêmement simple à fabriquer — et à exploiter — et qu'il se présente sous la forme d'un fil, ce nouveau matériau pourrait servir bien des applications. Ainsi les chercheurs de l'EPFL estiment qu'il pourrait permettre de transformer des drones en voitures robotiques. Car les moteurs pouvant être utilisés aussi bien comme des hélices que comme des roues en fonction d'une position qui pourrait être ajustée grâce à leurs fils composites à rigidité variable. Mais les chercheurs de l'EPFL imaginent aussi pouvoir l'utiliser pour tisser des « plâtres » de nouvelle génération. Ou encore pour concevoir un matériau robotique capable d'imiter des fonctions complexes de tissus biologiques.

Le fil composite conçu par les chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne pourrait aider à mettre au point des robots capables de changer de forme. Ici, il compose le lien entre le corps et les pattes du robot. © EPFL, YouTube
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi