Observation de la voûte céleste au télescope. © allexxandarx, Adobe Stock
Sciences

Espace : la rentrée s'annonce palpitante !

ActualitéClassé sous :Espace , Astronautique , Astronomie

[EN VIDÉO] Un superbe alignement de planètes vu de l'espace  Superbe timelapse vidéo à voir en plein écran. À bord de la Station spatiale internationale, l'astronaite italien Paolo Nespoli a filmé le lever des planètes Vénus, Mars et Mercure — les voisines de la Terre — au-dessus de l’horizon terrestre. La Lune s’est aussi invitée à ce défilé vu de l’espace. 

Des départs vers la Station spatiale internationale aux pluies de météores, la rentrée 2021 va être remplie pour les curieux et passionnés d'espace. Futura fait le point sur les évènements à ne pas manquer ces prochaines semaines.

La rentrée de septembre-octobre 2021 connaîtra plusieurs évènements dans le domaine de l'astronomie et de l'aérospatial, qui vont assurément captiver les foules. Près d'une vingtaine de lancements devraient avoir lieu dans divers pas de tirs à travers le monde, de la Chine aux États-Unis en passant par la Russie. Septembre et octobre seront aussi agrémentés de conjonctions de planètes ou de pluies de météores.

Planning chargé pour SpaceX

La compagnie privée du milliardaire Elon Musk réalisera deux lancements entre le 1er et le 15 septembre. Le premier enverra une nouvelle armada de satellites Starlink en orbite basse, rejoignant les 1.700 gravitant déjà autour de la Terre. Le second sera une date historique pour la firme, qui lancera son premier équipage privé lors de la mission Inspiration4. Différence notable de cette expédition : le Crew Dragon ne s'amarrera pas à la Station spatiale internationale (ISS). Les astronautes passeront 72 heures en orbite, pouvant observer la Terre grâce à la fenêtre remplaçant le port d'amarrage. Une autre fournée de satellites devrait décoller début octobre, et la mission Crew-3, qui verra le lancement de quatre astronautes vers l'ISS grâce à la fusée Falcon-9, partira le 31 octobre.

Lancement de la mission Crew-2. © S. Corvaja, ESA

L'agence spatiale nationale chinoise (CNSA) ne sera pas en reste, avec deux départs vers le module Tianhe, base de la future station spatiale Tiangong. Tianzhou-3 devrait décoller entre le 20 et 30 septembre. Cette mission permettra le transport de ravitaillement vers la station, précédant l'arrivée de l'équipage de Shenzhou-13, quant à elle prévue pour octobre. Aucune date n'a été annoncée.

File de satellites Starlink. © Marco Langbroek

Quatre départs sont annoncés par l'agence russe Roscosmos : deux d'entre eux seront destinés à déployer des satellites OneWeb en orbite, à une date indéterminée. Le 5 octobre, une équipe - composée de l'astronaute Anton Shkaplerov, le réalisateur Klim Shipenko et l'actrice Yulia Peresild - décollera de Baïkonour direction l'ISS.

Des pluies d'étoiles filantes et des conjonctions planétaires

Plusieurs phénomènes astronomiques viennent compléter la pléthore de lancements visibles en septembre et octobre. L'essaim de météores des alpha-Aurigides, qui débute aux alentours du 25 août et se termine le 5 septembre, sera visible dans la constellation du Cocher vers 3 h 30 du matin. Les très discrets météores de l'essaim des Camélopardalides seront observables un peu avant l'aube, le matin du 5 octobre entre la Grande et la Petite Ourse. La pluie des Draconides aura lieu à partir du 6 octobre, après le coucher du Soleil dans la constellation du Dragon, jusqu'au 12 octobre. Quant aux Orionides, leur visibilité sera à son pic le 21 du même mois.

Constellation du Cocher, où sera visible l'essaim des alpha-Aurigides. © Stellarium

Du côté des planètes, Mercure atteindra son point le plus haut dans le ciel le 1er septembre, la rendant visible à l'ouest peu avant le coucher de soleil, avec une magnitude de 0,1. Vénus et la Lune seront en conjonction le 9 septembre, notre satellite naturel passant de 4 degrés au-dessus de la planète. Le 14, la seconde planète bleue du Système solaire, Neptune, entre en opposition avec la Terre et sera donc plus lumineuse qu'à l'accoutumée (moyennant lunette astronomique ou télescope). Le 16 et 18 septembre, la Lune sera à nouveau en conjonction mais cette fois-ci avec Saturne puis Jupiter, respectivement.

Neptune et sa Grande tache sombre. © Nasa

Dernier évènement astronomique notable, Mercure atteindra son élongation maximale le 24 octobre, la rendant aisément apparente à l'aube vers l'est, peu avant le lever de soleil. Sa magnitude sera alors de -0,6. 

À vos télescopes !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !