Bennu vu par Osiris-Rex. © Nasa, Goddard, SVS.
Sciences

Des morceaux de l'astéroïde Vesta retrouvés sur Bennu !

ActualitéClassé sous :Bennu , Osiris-Rex , astéroïde

Des rochers brillants ont été trouvés à la surface de l'astéroïde Bennu. Ils proviendraient de l'impact d'un fragment de l'astéroïde Vesta avec le corps à l'origine de Bennu.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce sont tous les astéroïdes connus dans notre Système solaire  Regardez comme ils sont nombreux : voici tous les astéroïdes identifiés par les astronomes depuis le premier découvert en 1801. Le nombre de découvertes a littéralement bondi depuis la fin du XXe siècle. 

Depuis décembre 2018, la sonde Osiris-Rex explore l'astéroïde Bennu. Le but de cette mission est de rapporter sur Terre, en 2023, des échantillons de Bennu, lesquels seront prélevés le 20 octobre prochain.

Selon les observations d'Osiris-Rex, des morceaux de l'astéroïde Vesta seraient présents sur l'astéroïde Bennu. « Nous avons trouvé six rochers d'une taille allant de 5 à 14 pieds (environ 1,5 à 4,3 mètres) dispersés dans l'hémisphère sud et près de l'équateur de Bennu », a déclaré Daniella DellaGiustina, scientifique principale du traitement d'image d'Osiris-Rex, qui travaille au Lunar & Planetary Laboratory de l'université d'Arizona à Tucson. « Ces rochers sont beaucoup plus brillants que le reste de Bennu et correspondent aux matériaux de Vesta. » L'analyse spectrométrique de ces rochers a en effet montré une signature caractéristique du pyroxène, similaire à ce que l'on voit sur Vesta et les vestoïdes.

« Notre hypothèse principale est que Bennu a hérité ce matériau de son astéroïde parent après qu'un vestoïde (un fragment de Vesta) a frappé ce parent », a déclaré Hannah Kaplan, chercheuse en sciences spatiales au Laboratoire des systèmes planétaires du centre de vol spatial Goddard de la Nasa, auparavant post-doctorante sur la mission Osiris-Rex. « Ensuite, lorsque l'astéroïde parent a été détruit de manière catastrophique, une partie de ses débris s'est accumulée sous sa propre gravité pour former Bennu, dont une partie du pyroxène de Vesta. »

Daniella DellaGiustina et Hannah Kaplan sont les auteurs principaux d'un article sur cette recherche paru dans Nature Astronomy le 21 septembre.

Au printemps 2019, Osiris-Rex a capturé ces images, qui montrent des fragments de l'astéroïde Vesta présents sur la surface de Bennu. Les rochers brillants (encerclés sur les images) sont des matériaux riches en pyroxène de Vesta. Certains matériaux brillants semblent être des roches individuelles (à gauche) tandis que d'autres semblent être des clastes dans de plus gros rochers (à droite). © Nasa, Goddard, University of Arizona

Des rochers venus d'ailleurs

Selon les chercheurs, il est peu probable que ces rochers aient pu se former sur Bennu car, d'un côté, les pyroxènes se forment généralement à haute température alors que les roches constituant l'essentiel de Bennu n'auraient pas pu subir de telles températures et, de l'autre, un chauffage localisé causé par un impact aurait dû être si important qu'il aurait détruit le corps parent de Bennu.

Les observations montrent qu'il n'est pas inhabituel qu'un astéroïde ait de la matière provenant d'autres astéroïdes à sa surface. On peut mentionner de la matière sombre sur les parois du cratère vu par Dawn sur Vesta, un rocher noir vu par Hayabusa sur Itokawa et, très récemment, de la matière provenant d'astéroïdes de type S observés par Hayabusa 2 sur Ryugu. Cela indique que de nombreux astéroïdes participent à une danse orbitale complexe qui aboutit parfois à des mashups cosmiques.

Des astéroïdes voyageurs aux histoires variées

Ce nouveau résultat aide à cerner le voyage complexe que Bennu et d'autres astéroïdes ont fait à travers le Système solaire. Bennu proviendrait en effet de la région interne de la ceinture principale d'astéroïdes, là où existent deux familles d'astéroïdes (les familles de Polana et d'Eulalie) qui ressemblent à Bennu (sombres et riches en carbone), ce qui en fait des candidats vraisemblables pour le parent de Bennu. De façon similaire, les vestoïdes proviendraient de la formation des bassins d'impact Veneneia et Rheasilvia sur Vesta, il y a environ deux milliards d'années et un milliard d'années respectivement.

« Les études futures sur les familles d'astéroïdes, ainsi que sur l'origine de Bennu, doivent concilier la présence de matériel de type Vesta ainsi que l'absence apparente d'autres types d'astéroïdes. Nous attendons avec impatience l'échantillon qui nous sera retourné, lequel contient, espérons-le, des morceaux de ces types de roches intrigantes, a déclaré Dante Lauretta, chercheur principal d'Osiris-Rex à l'université de l'Arizona à Tucson. Cette contrainte est encore plus captivante compte tenu de la découverte d'un matériau de type S sur l'astéroïde Ryugu. Cette différence montre l'intérêt d'étudier plusieurs astéroïdes à travers le Système solaire. »

  • Des rochers étonnamment brillants ont été observés à la surface de Bennu.
  • Ces rochers proviendraient d'un morceau de l'astéroïde Vesta qui aurait impacté le corps parent de Bennu.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !