Le X-57 Maxwell est basé sur une cellule de Tecnam P2006T à moteurs thermique. La Nasa a modifié l’aile et remplacé la motorisation par 14 rotors électriques. © Nasa
Sciences

La Nasa dévoile le X-57, un avion 100 % électrique et silencieux

ActualitéClassé sous :avion , avion électrique , Nasa

[EN VIDÉO] La Darpa travaille sur un avion électrique à décollage vertical  Les avions à décollage vertical existent depuis environ une centaine d’années mais ce nouveau modèle présenté par la Darpa (l'agence de recherche et développement de l'armée américaine) est tout à fait étonnant. Lors du vol, ses ailes pivotent et permettent d’atteindre une vitesse élevée en très peu de temps. Voici en vidéo une démonstration de cet avion d’un nouveau genre. 

Basé sur la cellule d'un avion de tourisme bimoteur thermique, le X-57 Maxwell dispose d'une aile en carbone longue et étroite portant 14 rotors. En plus de sa promesse de générer zéro émission de carbone, le prototype devrait également réduire le volume sonore.

Voici le X-57 Maxwell, un prototype d'avion de la Nasa 100 % électrique. L'aéronef vient tout juste d'être dévoilé et il est presque prêt à faire son premier vol de test. Basé à Edwards en Californie (États-Unis), cet appareil a la particularité de disposer de 14 moteurs électriques. Côté cellule, il ne s'agit pas d'un nouveau concept. Ce X-57 repose sur la cellule d'un Tecnam P2006T.

À l'origine, il s'agit d'un avion quadriplace italien doté de deux moteurs thermiques. L'aile a été modifiée et remplacée par une structure en carbone dont le profil est plus étroit. La nouvelle aile est également plus allongée. Une telle architecture permet de limiter la trainée pour augmenter l'efficacité, tout en conservant la même portance. Le X-57 Maxwell est par ailleurs équipé, sur chaque aile, d'une rangée de six petits moteurs électriques. Ils assurent les manœuvres de décollage et d'atterrissage. Pour la croisière, afin d'éviter d'engendrer de la trainée, les cinq pales des hélices de ces moteurs se replient vers l'arrière et ce sont deux moteurs électriques plus imposants, situés en bout d'aile, qui prennent la relève. La masse de cette motorisation est plus de deux fois moins importante qu'avec les deux moteurs thermiques Rotax d'origine.

Moins de bruit pour les riverains

Le X-57 porte le nom du physicien James Clerk Maxwell et il a été livré à la Nasa en octobre 2019. Depuis, il a enchaîné les phases de test au sol. En attendant de réaliser ses premiers vols, l'appareil est toujours en phase de test de haute intensité de ses moteurs pour vérifier que toutes les séquences de vol soient opérationnelles. Il devra ensuite réaliser des essais de roulage, comme ce fut le cas dernièrement pour le Spirit of Innovation de Rolls-Royce.  En théorie, il pourrait atteindre une vitesse de croisière d'environ 276 km/h avec une autonomie limitée à 40 minutes de vol. En plus de réduire à néant l'enveloppe thermique, cette motorisation permet d'abaisser le bruit de l'avion avec l'exploitation des petites hélices lors des phases de vol à proximité du sol. 

Cet avion à zéro émission a été mis au point par la Nasa pour montrer comment il est possible de partir d'une cellule d'avion à moteur thermique pour la modifier et l'électrifier. C'est pour l'agence une façon d'inspirer les avionneurs afin qu'ils se lancent dans l'aventure.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !