Sciences

En vidéo : quand Vénus passe derrière la Lune

ActualitéClassé sous :Astronomie , lune , Vénus

-

Le 11 septembre dernier la Lune a occulté Vénus. Un phénomène rare et spectaculaire qui a été fimé depuis l'Afrique du Sud.

Depuis l'île de La Réunion, Patrice Gourbier a pu photographier la conjonction serrée entre la Lune et Vénus, quelques heures après l'occultation. Crédit Patrice Gourbier

Le 1er décembre 2008 les astronomes amateurs de France et de quelques autres régions privilégiées ont connu la dernière occultation de Vénus par la Lune, phénomène qui ne se reproduira pas chez eux avant le 6 avril 2016. C'est dire combien sont attendues ces rares rencontres célestes. Pour les passionnés qui ne peuvent patienter, il est toujours possible de se déplacer, à l'instar des chasseurs d'éclipses de Soleil, et de rejoindre les zones où l'on peut suivre la rencontre entre les deux astres.

Dans son mouvement sur la voûte céleste, il arrive que la Lune passe devant Vénus, planète environ 400 fois plus éloignée que notre satellite. Mais vue depuis la Terre, la position de la Lune devant le fond du ciel varie selon le lieu d'observation, ce qui explique pourquoi tout le monde ne peut voir le même phénomène. En dehors des zones où l'occultation est visible, on observe une conjonction serrée entre les deux astres. Ce qui amplifie l'intérêt de ces rendez-vous, c'est que la deuxième planète en partant du Soleil (qui porte le nom de la déesse de la Beauté et de l'Amour) est également la plus brillante pour nous. En raison de sa relative proximité et surtout du fort albédo de sa couche nuageuse, Vénus peut en effet atteindre la magnitude -4, ce qui la rend aisément observable en plein jour. Le 11 septembre dernier il fallait être en Afrique du Sud pour assister à une spectaculaire occultation en plein jour.


Animation vidéo montrant la réapparition du croissant de Vénus après son occultation par la Lune le 11 septembre 2010. Crédit Kerneels Mulder

La rencontre de deux croissants

A 28 ans, l'astronome amateur sud-africain Kerneels Mulder a déjà de longues années de pratique astronomique derrière lui. Installé dans une petite ville proche du Cap, il est passionné par les astres depuis son enfance. Possédant plusieurs instruments, il avait choisi d'utiliser une lunette de 90 millimètres de diamètre pour photographier l'occultation de Vénus par la Lune le 11 septembre, 24 heures après le retour du fin croissant lunaire qui signait la fin du ramadan.

L'opération s'annonçait délicate car la Lune se situait à moins de 40 degrés du Soleil, ce qui allait augmenter la turbulence. D'autre part les observations en plein jour offrent des images beaucoup moins contrastées que la nuit en raison de la clarté du fond du ciel. Pourtant Kerneels Mulder a été subjugué par la vision que lui offrait sa lunette. Le minuscule croissant vénusien a commencé par disparaître du côté obscur du disque lunaire puis il est ressorti presque une heure plus tard du côté éclairé. C'est ce moment qu'a choisi de photographier l'amateur sud-africain. En ajoutant les nombreuses images qu'il a réalisées avec son appareil photo numérique, Kerneels Mulder a réalisé un petit film montrant le petit croissant de Vénus s'éloignant lentement du grand croissant lunaire, un spectacle qui restera longtemps gravé dans sa mémoire.

Quelques heures plus tard, au crépuscule, un autre astronome amateur prenait le relais. Membre de notre forum d'astronomie, Patrice Gourbier est installé sur l'île de La Réunion. C'est de là qu'il a immortalisé la conjonction serrée entre les deux astres qui avaient déjà commencé à prendre leurs distances.

Cela vous intéressera aussi