La caméra à haute résolution de Mars Express montre de nombreux détails dans cette région de Meridiani Planum, où un dépôt de cendres volcaniques semble s'échapper d'un cratère, soufflé par le vent. Crédit : Esa/DLR/Fu Berlin (G. Neukum)

Sciences

Des cendres volcaniques soufflées par les vents martiens

ActualitéClassé sous :Astronomie , mars , Mars Express

Une image réalisée par l'orbiteur européen Mars Express alors qu'il survolait la région de Meridiani Planum démontre une fois de plus l'efficacité du vent sur la Planète rouge.

On connaît depuis longtemps l'action d'Eole sur Mars. Entre les tempêtes qui soulèvent de grandes quantités de sable, rendant le paysage invisible depuis la Terre pendant des semaines, et les courants d'air qui ont l'obligeance d'enlever la poussière sur les panneaux solaires des robots Spirit (désormais immobile) et Opportunity (qui se dirige vers le cratère Endeavour), la gamme des vents martiens se décline à l'infini. Les traces laissées par l'activité éolienne sur Mars sont régulièrement mises en évidence par les sondes. En décembre 2007 des images réalisées par Mars Express révélaient des petites pyramides dans Eumenides Dorsum : il s'agissait de monticules de roches sédimentaires ciselées par le vent. On a pu aussi observer des traces laissées par des tourbillons de poussière géants (connus également chez nous sous le nom de dust devils) ainsi que de nombreuses variétés de dunes, dont de belles dunes en étoile.

On se demande d'ailleurs toujours comment l'activité éolienne peut avoir une telle ampleur sur Mars, quand on sait que l'atmosphère représente moins de 1% de la pression atmosphérique terrestre, une valeur qui diminue encore sur les hauts plateaux et les pentes des grands volcans martiens.

Grâce à la caméra HRSC, il est possible d'obtenir par stéréographie des cartes topographiques. Cette vue en fausses couleurs révèle les différences d'altitude dans ce cratère survolé en 2005 par Mars Express. Le bleu correspond au plus profond, le rouge au plus élevé. Crédit : Esa/DLR/Fu Berlin (G. Neukum)

En soufflant sur les cendres martiennes

Une image réalisées par la sonde Mars Express il y a presque 5 ans vient de révéler une autre action spectaculaire des vents martiens. La scène se déroule le 1er septembre 2005, alors que l'orbiteur effectue sa 2097e rotation autour de la planète. La sonde survole Meridiani Planum (une grande plaine dans laquelle s'étaient posés les robots Spirit et Opportunity un an plus tôt), quand l'instrument HRSC (pour High Resolution Stereo Camera) photographie un étonnant paysage.

Un cratère d'une cinquantaine de kilomètres de diamètre présente les marques d'un matériau très sombre qui semble avoir été soufflé du centre vers l'extérieur. Il s'agit sans doute de cendres volcaniques transportées par le vent au ras du sol sur plusieurs dizaines de kilomètres dans la même direction. La résolution exceptionnelle de la caméra (ici 13 mètres par pixel) révèle les détails de l'action éolienne : au fond, sur le plancher du cratère, on note la présence de monticules clairs composés de matériaux plus résistants qui n'ont pas été érodés pas le vent. Derrière chacun d'entre eux une bande de terrain a ainsi échappé au dépôt de cendres. En haut à gauche de l'image, un autre cratère plus petit (une quinzaine de kilomètres de diamètre) présente lui aussi une tache foncée : les scientifiques pensent que son dépôt sombre a été transporté par le vent depuis le cratère principal.

Désormais les planétologues ont une nouvelle cible à ajouter dans la longue liste des sites martiens où ils rêvent d'envoyer un robot !

Cela vous intéressera aussi