Sciences

En bref : sérieux incident sur le télescope japonais Subaru

ActualitéClassé sous :Astronomie , télescope japonais Subaru , liquide de refroidissement

L'un des plus grands télescopes du monde, le japonais Subaru, est à l'arrêt complet depuis le 2 juillet, date de la découverte d'une fuite de liquide de refroidissement sur le miroir primaire.

La fuite de liquide de refroidissement est à l'origine des traces orange sur le miroir principal du télescope japonais Subaru. © Observatoire astronomique national du Japon
  • Découvrez les images d'un télescope géant, le Gran Tecan 

Subaru signifie Pléiades en japonais, le nom d'un des plus célèbres amas d'étoiles du ciel, connu également sous l'appellation Messier 45. Cet instrument (en service sur l'île d'Hawaï depuis 1998) qui dépend de l'Observatoire astronomique national du Japon dispose d'un miroir primaire de 8,2 mètres de diamètre, l'équivalent des miroirs du VLT. Les observations menées dans les domaines visible et infrarouge permettent de faire régulièrement des découvertes, comme celle d'un nouvel astéroïde troyen autour de Neptune il y a un peu moins d'un an.

Le samedi matin 2 juillet, alertés par une alarme, les techniciens ont découvert une fuite importante de liquide de refroidissement. D'après les premières informations, il s'agit d'un mélange d'eau et d'éthylène glycol qui sert à refroidir l'instrument Suprime-Cam (Subaru Prime Focus Camera) installé au foyer du télescope. La fuite assez importante a touché le miroir primaire, certains instruments comme Focas, le spectrographe infrarouge à objets faibles, et s'est répandue sur le plancher de la coupole. Bien que le liquide ne soit pas corrosif pour les optiques, il est pour le moment impossible d'évaluer l'importance des dégâts infligés au matériel et à l'électronique.

Cela vous intéressera aussi