Sciences

Télescope géant LBT : brillants – et premiers – résultats

ActualitéClassé sous :Astronautique , télescope géant , LBT

Fini en 2005, le télescope binoculaire géant LBT n'a été mis en service qu'en 2010, après une longue série de difficultés. Les premiers résultats scientifiques viennent d'être présentés et ne déçoivent pas, témoignant de l'efficacité de son optique adaptative, qui donne des images meilleures que celles de Hubble.

Les deux miroirs de 8,4 mètres donnent aujourd'hui au LBT les performances d'un télescope de près de 12 mètres de diamètre. Lorsqu'il fonctionnera en mode interférométrie, sa résolution atteindra celle d'un télescope de 22,8 m. Il fournira alors des images dix fois plus fines que celles réalisées par le télescope spatial Hubble. © Large Binocular Telescope Corporation

À la manière d'une paire de jumelles, le télescope LBT (Large Binocular Telescope) est doté de deux miroirs géants de 8,4 mètres de diamètre ayant chacun une très grande ouverture (un photographe dirait qu'ils ouvrent à f/1,14). Ses premiers résultats, qui viennent d'être présentés, confirment qu'il est un des instruments terrestres qui s'affranchit le mieux de la turbulence atmosphérique, un problème récurent pour les télescopes terrestres.

Ces perturbations de l'atmosphère, provoquées par des déplacements d'air de températures inégales, dégradent sensiblement la qualité des observations. Pour y remédier, le LBT est équipé de miroirs secondaires qui utilisent la technique de l’optique adaptative qui corrige ces perturbations. 

Des exoplanètes observées à proximité de leur étoile parente (ici les quatre planètes autour de HR 7899), un meilleur regard sur la formation des étoiles et un sondage très fin à l’intérieur d’un disque de débris entourant une étoile sont les sujets de cette première série de découvertes rendue publique par les astronomes utilisant le télescope géant LBT. © Large Binocular Telescope Consortium

Le LBT peut sonder l'environnement proche des étoiles

Si les premières images astronomiques avaient enchanté la communauté scientifique, la première série de résultats qui viennent d'être présentés est prometteuse. Ils concernent :

« Grâce à cette technologie inégalée à ce jour de l'optique adaptative, nous pouvons sonder les environnements proches des étoiles avec une clarté sans précédent, explique Richard Green, directeur du LBT. Nous nous attendons à de nouvelles découvertes étonnantes étant donné que nous sommes maintenant en mesure d'observer en détail la façon dont les étoiles et leur système planétaire se forment. »

Cela vous intéressera aussi