Sciences

STS-123 : la navette Endeavour rentre à bon port avec Léopold Eyharts

ActualitéClassé sous :Astronautique , STS-123 , Léopold Eyharts

Au terme de sa mission de 16 jours (STS-123) à destination de la Station spatiale internationale (ISS), la Navette Endeavour de la NASA a regagné la Terre sans encombre avec ses sept membres d'équipage, dont l'astronaute français de l'ESA Léopold Eyharts, qui a passé près de 49 jours en orbite pour procéder au raccordement du laboratoire européen Columbus à l'ISS ainsi qu'à sa recette.

Endeavour s’est posée le 27 mars à 01h39 heure de Paris au Centre spatial Kennedy de Cap Canaveral (Floride). Crédits : NASA TV

Endeavour s'est posée le 27 mars à 01h39 heure de Paris au Centre spatial Kennedy de Cap Canaveral (Floride).

Léopold Eyharts (50 ans) avait quitté la Terre à bord de la Navette Atlantis le 7 février, dans le cadre de la mission STS-122, en compagnie d'un autre astronaute de l'ESA, l'Allemand Hans Schlegel. Le 10 février, peu après l'amarrage d'Atlantis à l'ISS, il avait remplacé l'astronaute de la NASA Dan Tani pour devenir membre de l'équipage permanent de l'ISS (Expedition 16), aux côtés de l'astronaute américaine Peggy Whitson et du cosmonaute russe Iouri Malenchenko.

Premier homme à pénétrer dans le laboratoire Columbus en orbite

En orbite, une des premières tâches de Léopold Eyharts a consisté à participer à l'amarrage du laboratoire Columbus, en s'installant d'abord aux commandes du bras robotisé de la station pour extraire le module européen de la soute d'Atlantis, puis en activant, de l'intérieur du module de jonction Harmony, les boulons motorisés chargés d'assurer la fixation. Le 11 février à 21h44 TUC (22h44 heure de Paris), une fois l'amarrage terminé, Léopold Eyharts pouvait annoncer aux centres de contrôle de Houston, de Moscou et de Munich : « le module européen Columbus fait maintenant partie de l'ISS. »

Le lendemain, Léopold Eyharts était le premier homme à s'introduire dans le module Columbus en orbite. Muni d'un masque et de lunettes de protection, il a inspecté le laboratoire à l'aide d'une lampe électrique avant les opérations de raccordement électrique et d'assainissement de l'atmosphère ambiante. Une fois le laboratoire déclaré officiellement accessible, Léopold Eyharts a immédiatement commencé à reconfigurer et à activer le module en compagnie de Hans Schlegel et des autres membres de l'équipage. Il est resté à bord de la station tandis que Hans Schlegel regagnait la Terre à bord d'Atlantis.

Pendant les 44 jours qu'il a passés à bord de la station, Léopold Eyharts a employé une bonne partie de son temps à activer le module et ses bâtis ainsi qu'à en vérifier le fonctionnement pour entamer une série d'expériences scientifiques. En sa qualité de membre de l'équipage de l'ISS, il a aussi participé à des expériences scientifiques internationales et à la maintenance des équipements de la station.

Cela vous intéressera aussi