C’est au spationaute français Léopold Eyharts qu’est revenu l’honneur d’ouvrir le premier la porte du sas reliant le laboratoire européen Columbus à la Station Spatiale Internationale ce 13 février 2008.

« Il n'y a aucun problème jusqu'à présent, nous avons l'électricité, la lumièrelumière, le système informatique », a indiqué le responsable de la Station pour l'Eesa, Alan Thirkettle lors d'une conférence de presse.

Les astronautesastronautes ont pénétré dans le laboratoire, équipés de lunettes de protection pour éviter tout risque représenté par des particules ou des objets pouvant flotter librement dans l'atmosphèreatmosphère du module. Cette précaution était jugée utile avant que les systèmes de renouvellement et de filtrationfiltration de l'atmosphère du module aient été mis en marche.

L'équipe a ensuite commencé à transférer des équipements scientifiques à bord, tout en effectuant divers branchements électriques, électroniques et informatiques.

Léopold EyhartsLéopold Eyharts remplacera durant six semaines l'Américain Daniel Tani à bord de l'ISS, devenant ainsi membre à part entière d'Expedition 16. Il aura en charge l'activation du laboratoire ColumbusColumbus et son conditionnement en vue des premières expériences scientifiques.


Arrivée de la navette Atlantis à proximité de la Station Spatiale Internationale. Montage vidéo Nasa/Futura-Sciences.

Extraction du laboratoire spatial européen Columbus de la soute de la navette Atlantis et installation sur la Station Spatiale Internationale. Montage vidéo Nasa/Futura-Sciences.

Première sortie dans l’espace de la mission STS-122. Les astronautes Rex Walheim et Stanley Love procèdent à divers raccordements externes du laboratoire européen Columbus. Montage vidéo Nasa/Futura-Sciences.