Sciences

ISS, EADS achève la réalisation de la "carapace" du laboratoire européen Columbus

ActualitéClassé sous :Astronautique , Laboratoire européen Columbus , ISS

-

Les équipes d'EADS Launch Vehicles conduisent actuellement d'ultimes travaux de finition sur les panneaux de protection anti-météorites du laboratoire européen Columbus qui sera arrimé à la Station Spatiale Internationale fin 2004.

Les équipes d'EADS LV conduisent actuellement d'ultimes travaux de finition sur les panneaux de protection anti-météorites du laboratoire européen Columbus. crédit : EADS LV

Contribution majeure de l'Europe à la station spatiale internationale, le laboratoire pressurisé Columbus de l'ESA sera dédié à des expérimentations en microgravité dans les domaines des matériaux, des fluides, des sciences de la vie pour le compte de la communauté scientifique internationale.

De forme cylindrique, mesurant environ 8 m de long et 4,5 m de diamètre pour un poids de douze tonnes au décollage, Columbus sera arrimé de façon permanente au corps central de la station à partir d'octobre 2004.

Evoluant en orbite basse, à 400 km d'altitude, Columbus devra affronter un environnement sévère : il devra subir des températures variant de - 130°C à + 150°C selon son exposition au soleil, et affronter de nombreuses micrométéorites naturelles ou des débris spatiaux susceptibles de percuter ses parois à des vitesses atteignant les 36 000 Km/h.

EADS LV a été choisi pour définir et réaliser une protection capable de supporter cet environnement pendant toute la durée de vie du laboratoire, soit une quinzaine d'années. Un concept de bouclier a été mis au point sous la forme de 81 panneaux qui seront fixés sur les parois externes de Columbus.

Diversité des formes - cylindrique ou conique -, exigences de masse, probabilités d'impact, contraintes de sécurité imposées par les activités extra-véhiculaires des astronautes ont conduit EADS LV à développer 65 types de panneaux différents répartis en 4 grandes familles. Constitués d'une paroi métallique de faible épaisseur en aluminium (de 1,6 à 2,4 mm selon les cas), les panneaux les plus exposés sont renforcés grâce à plusieurs couches de Kevlar (fibre composite) et de Nextel (fibre céramique) pouvant absorber les chocs induits par des micrométéorites de 15 mm projetés à 10 Km/s. Raidis pour résister aux ambiances du lancement par la navette américaine, ces panneaux sont également protégés, au final, par un traitement de surface participant au contrôle thermique du module.

Ce concept de bouclier a passé avec succès des essais de qualification début 2002 dans l'Etablissement aquitain d'EADS LV. La livraison de l'ensemble des panneaux interviendra courant juillet. Ils rejoindront l'Etablissement d'Astrium SI à Brême (maître d'oeuvre de Columbus pour le compte de l'ESA) où ils seront fixés sur la structure du laboratoire.

Cela vous intéressera aussi