Sciences

Bourget 2011 : l’aéroport du futur devra être vraiment très efficace

ActualitéClassé sous :aéronautique , Le Bourget 2011 , Flightpath 2050

Dans le cadre du projet européen Flightpath 2050, EADS et Altran ébauchent un concept d'aéroport idéal. Les passagers seraient entraînés dans un flux efficace entre l'avion et l'entrée de l'aéroport, et même au-delà puisque le trajet pourrait être intégralement géré.

Mieux intégrer le transport aérien aux autres moyens de transport, jusqu'à programmer un trajet depuis le point de départ jusqu'à la destination finale : voilà de quoi réduire le temps du trajet tout en diminuant aussi la consommation d'énergie. C'est l'une des idées du rapport européen Flightpath 2050. © Commission européenne

Un trajet porte-à-porte n'importe où en Europe en moins de 4 heures dans 90 % des cas. Dix minutes entre l'arrivée à l'aéroport et l'embarquement. Des vols parfaitement intégrés dans le reste des réseaux de transport. Et tout cela, avec une multiplication par plus de six du nombre de passagers entre 2010 et 2050...

Ce sont quelques-uns des défis que lance le document de la Commission européenne Flightpath 2050 - Europe's Vision for Aviation. Estimant que le transport aérien restera indispensable grâce à sa flexibilité et à sa rapidité, ce document esquisse les évolutions qu'il faudra lui apporter pour lui garder tous ses attraits. Il pose des bornes pour les limitations de bruit et d'émissions gazeuses, ce qui a par exemple conduit au projet avant-gardiste du Zehst de EADS et à quelques idées pour l'aviation du futur. Mais il n'y a pas que les avions : l'aéroport du futur est l'une des pièces du puzzle. L'objectif le plus ambitieux est peut-être celui de permettre aux voyageurs d'arriver à l'aéroport 10 minutes avant l'embarquement...

L'une des idées proposées par EADS et Altran concerne l'architecture même des aéroports. Les flux de passagers seraient majoritairement verticaux : chaque nouvelle étape serait au-dessus de la précédente, l'avion étant en haut de la pyramide.

Des passagers totalement pris en charge

Un autre concept évoque un système de véhicules automatisés, qui prendraient en charge les passagers à l'entrée dans l'aéroport et les transporteraient jusqu'à leur porte d'embarquement. Appelée skygate, celle-ci serait en fait un petit bâtiment auquel l'avion serait accolé et dans lequel serait effectué l'enregistrement des bagages.

On voit cependant difficilement comment ces deux concepts traitent les queues pour le contrôle de sécurité, souvent la cause de longues attentes. Ces vérifications semblent difficilement compatibles avec le principe de ces skygates impliquant que les voyageurs gardent leurs bagages jusqu'à l'embarquement. Des changements de ce côté sont peut-être prévus mais ne sont pas évoqués ; ils seront en tout cas nécessaires pour atteindre l'objectif de 10 minutes de temps avant l'embarquement...

Enfin, le dernier concept évoqué est celui de l'aéroport étendu, dans lequel les trajets aériens s'intègreraient aux autres moyens de transport : train, métro ou voiture. Est évoqué un « planificateur de transport », une interface qui permettrait au voyageur de planifier son voyage porte-à-porte et de se voir proposer le trajet le plus efficace.

Les dernières actualités du Salon du Bourget

Découvrez sur le site de notre partenaire, aeroweb-fr.net, les dernières actualités marquantes :

Cela vous intéressera aussi