Le Starship sur son pas de tir de Starbase, à Boca Chica, au Texas. © SpaceX
Sciences

SpaceX doit appliquer 75 mesures avant d'espérer lancer le Starship

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , Starship , SpaceX

[EN VIDÉO] SpaceX : replay du vol réussi du prototype SN15 du Starship  Regardez le vol en altitude du prototype SN15 du vaisseau Starship de SpaceX. L'engin s'est posé avec succès dans la zone d'atterrissage prévue, et pour la première fois, sans exploser ! 

La FAA, l'agence fédérale de l'aviation qui réglemente aux États-Unis les lancements privés, a terminé son étude sur l'impact environnemental des activités liées au programme Starship sur le site de Boca Chica, au Texas. S'il veut obtenir une licence de vol pour son Starship, SpaceX devra mettre en œuvre 75 mesures pour atténuer son impact. C'est une bonne nouvelle.

Depuis plusieurs mois, SpaceX attendait les conclusions de l’étude de la FAA qui évaluait les impacts environnementaux potentiels des activités associées au programme Starship/Super Heavy sur le site de Starbase, à Boca Chica, au Texas.

Hier soir, la FAA a rendu publiques ses conclusions. Si l'agence américaine n'a pas relevé de risques et d'impacts significatifs sur l'environnement, elle a tout de même enjoint SpaceX à mettre en œuvre une série de 75 mesures afin d'atténuer les « dommages » environnementaux que le programme Starship pourrait occasionner. Plusieurs documents relatifs à cette étude ont été publiés dont le résumé de l'évaluation environnementale et le détail des mesures.

Si les conclusions de ce rapport sont apparemment plutôt favorables à SpaceX, elles ne l'autorisent pas encore à faire voler sa gigantesque fusée, même pour des essais. La licence de vol et les diverses autorisations nécessaires à SpaceX dépendent de la bonne mise en œuvre de ces 75 mesures. Une condition sine qua non pour la FAA qui délivre ces licences de vol.

Un premier vol du Starship vraisemblablement cette année

Mais, restons optimistes. La FAA donne en quelque sorte une feuille de route à SpaceX pour franchir cet obstacle environnemental réglementaire qui l'empêche de débuter les vols d’essais du Starship. Dans sa demande d'autorisations et licences de vol pour tester et faire voler le Starship, SpaceX prévoit un objectif de cinq lancements suborbitaux avec à chaque fois un atterrissage et cinq lancements orbitaux, c'est-à-dire dans l’espace, qui peuvent inclure un atterrissage du Starship et/ou du Super Heavy.

Selon un document déposé auprès de la FAA, le premier vol d'essai orbital du Starship visera à tester le segment sol, les liaisons bord-sol, et le comportement  de la fusée lors de la phase ascensionnelle, le vol dans l'espace et lors de la rentrée atmosphérique. Pour ce premier vol, les systèmes d'atterrissage et de récupération ne seront pas testés entièrement. SpaceX prévoit que le Starship rentrera dans l'atmosphère après un tour de la Terre et réalisera un atterrissage contrôlé dans l'océan Pacifique, près d'Hawaï. Quant à l'étage principal Super Heavy, il s'écrasera dans le golfe du Mexique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !