Dix mois après l'explosion en vol du lanceur Falcon 9 de SpaceX, une capsule Dragon est de nouveau prête à partir vers la Station spatiale internationale. Elle porte un module gonflable qui sera attaché à l'ISS. L'étage inférieur du lanceur tentera, de nouveau, de revenir se poser en douceur.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Falcon 9 : crash du premier étage du lanceur de SpaceX L’objectif de SpaceX est de rendre ses lanceurs réutilisables. C’est pourquoi l’entreprise aménull

Alors que le cargo Cygnus d'Orbital ATK a rejoint la Station spatiale internationaleStation spatiale internationale le 26 mars dernier, un autre cargo, celui de SpaceXSpaceX s'apprête partir vers le complexe orbitalcomplexe orbital pour le ravitailler. Si les conditions météorologiques sont favorables, une capsule Dragon décollera ce soir à destination de l'ISS. Elle sera lancée ce soir par un lanceur Falcon 9Falcon 9 lors d'une fenêtrefenêtre de tir de seulement une seconde à 22 h 43 mn 00 s, en heure de France métropolitaine. Et ce départ à l'heure précise est nécessaire. Sans quoi la capsule ne pourra rejoindre la Station spatiale et manquera son rendez-vous prévu dimanche.

Elle viendra s'amarrer à Harmony, inaugurant une situation nouvelle. Ce sera la première fois que ces deux cargos privés se trouveront installés en même temps sur la Station spatiale. Un Cygnus est en effet actuellement fixé au module Unity. Il s'agira aussi du premier vol de Dragon vers l'ISS depuis l'explosion du lanceurlanceur le 28 juin 2015 et le quatrième lancement d'un Falcon 9 depuis cet accidentaccident.

Le cargo Cygnus d'Orbital ATK lors de sa capture par le bras Canadarm2 de la Station. © Nasa

Le cargo Cygnus d'Orbital ATK lors de sa capture par le bras Canadarm2 de la Station. © Nasa

Un premier module gonflable pour la Station

Pour cette mission, Dragon transportera plus de trois tonnes cent de fret dans la partie pressurisée de la capsule (dont 640 kgkg d'expériences scientifiques), auxquels s'ajoutent les 1.413 kg du module gonflable Beam de la société Bigelow AerospaceBigelow Aerospace. Cette structure gonflable restera amarrée à la Station spatiale internationale pendant deux ans. Ce module devra montrer l'étendue de ses possibilités et prouver qu'il peut s'acclimater aux conditions extrêmes de l'environnement spatial sans mettre en danger l'équipage de l'ISS. Les astronautesastronautes y séjourneront de temps en temps pendant des périodes de 3 à 4 heures.

Enfin, lors de ce lancement, SpaceX tentera une nouvelle fois de récupérer intact son étage. Depuis la seule tentative réussie de récupération de l'étage principal du Falcon 9, en décembre 2015, SpaceX n'a toujours pas réussi à renouveler l’exploit. Il est vrai que jusque-là, l'entreprise a joué de malchance, avec une mer très formée dans l'une des tentatives voir la vidéo ci-dessous) et, dans une autre, un profil de mission qui amenait l'engin à ses limites, avec très peu d'ergolergol restant pour les manœuvres d'atterrissage. Cette fois, les chances de réussite n'ont jamais été aussi élevées, a affirmé Elon Musk...