Le port d’amarrage principal sera situé sur le module Harmony de l'ISS. Sur cette image, la navette Atlantis, dont le programme a pris fin en 2011, est située à l'emplacement des futurs véhicules privés de transport habité. © Nasa

Sciences

L’ISS reconfigurée pour accueillir les véhicules de SpaceX et Boeing

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , vols habités , station spatiale internationale

Constituée d'un assemblage de modules autour d'une grande poutre, la Station spatiale s'apparente à un gigantesque mécano. S'il serait difficile de séparer le secteur russe du reste de l'ISS, ce qu'avait un tempsenvisagé la Russie, il est néanmoins possible de reconfigurer le complexe orbital. C'est ce qu'a fait mercredi 27 mai la Nasa en déplaçant un module pour faire place nette aux futurs véhicules de transport habités : le Dragon V2 de SpaceX et le CST-100 de Boeing, destinés à transporter les astronautes vers l'ISS.

À partir de 2018, les astronautes américains rejoindront la Station spatiale internationale à bord des véhicules de transport de SpaceX et de Boeing. Les deux firmes ont en effet remporté un appel d’offres de la Nasa pour la desserte du complexe orbital. Elles se partagent un contrat de 6,8 milliards de dollars (4,2 milliards pour Boeing et 2,6 milliards pour SpaceX) qui couvre un total de six missions de transport d'astronautes vers l'ISS pour chacune des deux compagnies.

Mais, avant d'entrer en service, le Dragon V2 de SpaceX et le CST-100 de Boeing sont contraints à deux vols d'essai dont un habité. Le service opérationnel devrait débuter fin 2017, début 2018, date à laquelle prendra fin le dernier contrat signé entre la Nasa et Roscosmos portant sur l'achat de places à bord des Soyouz russes.

Relocalisation du module permanent multifonctionnel (PMM), construit par Thales Alenia Space, afin de libérer la place pour le futur port d’amarrage des véhicules de transport habités de SpaceX et Boeing. © Nasa

Le Dragon V2 et le CST-100 seront amarrés au module Harmony

Les deux véhicules s'amarreront au module Harmony du secteur américain de la Station spatiale, là où les navettes avaient pour habitude d'arriver. La Nasa a reconfiguré ce coin du complexe orbital en déplaçant le module permanent multifonctionnel (PMM) du module Unity au module Harmony à l'aide du bras robotique Canadarm2.

L'emplacement libéré sur le module Unity pourra être utilisé par les capsules Dragon et Cygnus pour le transport de fret. Il sera également utilisé comme port de réserve pour les véhicules habités de SpaceX et de Boeing. Le port d'amarrage principal sera situé sur le module Harmony. L'adaptation de ces deux ports se poursuivra d'ici la fin de l'année avec l'installation sur les ports d'amarrage existants d'adaptateurs d'amarrage (International Docking Adapters, IDA). Ils seront amenés jusqu'à la Station par deux capsules Dragon de SpaceX.

Ainsi, reconfiguré, le secteur américain sera en capacité de recevoir jusqu'à quatre véhciules, deux de transport habité et les deux capsules de fret.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi