Lors de son lancement prévu ce soir, Ariane 5 devrait battre un nouveau record de performance. © ESA, Cnes, Arianespace, Service Optique du CSG

Sciences

Décollage : ce soir, Ariane 5 devrait battre un nouveau record

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , Arianespace , Ariane 5

Ce soir, à 23 h 55, une Ariane 5 décollera avec deux satellites de télécommunications pour le compte de l'opérateur Intelsat. Elle devrait battre un nouveau record de performance avec plus de 10,7 tonnes à lancer.

Un nouveau record de performance attend Ariane 5 ce soir, avec le lancement de deux satellites de télécommunications : Intelsat 33e et Intelsat 36. Le décollage, son quatrième de l'année, est prévu ce soir à 23 h 55 (heure française), depuis le Centre spatial guyanais. Vous pouvez suivre l'évènement en direct sur ariane.cnes.fr/live.

Ce lancement s'effectuera à l'intérieur d'une fenêtre de tir de 55 minutes, qui s'ouvrira à 23 h 54 et se fermera à 00 h 40 (heures françaises). La durée nominale de la mission, du décollage à la séparation des satellites, est d'environ 41 minutes.

Dire que lors de son deuxième vol, en octobre 1997, Ariane 5 était seulement capable de transporter 5,8 tonnes en orbite de transfert géostationnaire (GTO pour Geostationary transfer orbit en anglais), contre plus de 10 tonnes aujourd'hui. Depuis son entrée en service, elle a constamment été améliorée, avec notamment un nouveau Vulcain (moteur-fusée) et un nouvel étage supérieur. © ESA, Cnes, Arianespace, CSG

Plus de 10 tonnes de charge utile

Pour cette mission, la charge utile pèse plus de 10 tonnes (10.734 kilogrammes exactement), dont 9.853 kg pour les satellites Intelsat 33e (6,6 tonnes) et Intelsat 36 (3,2 tonnes) à séparer sur l'orbite visée. Le périgée devrait être de 249 kilomètres, l'altitude de l'apogée de 35.786 km et l'inclinaison de 6 degrés.

Il s'agit d'un nouveau record de performance pour une mission visant l'orbite de transfert géostationnaire (GTO pourGeostationary transfer orbiten anglais)standard. Le précédentrecord d'Ariane 5était de 10.726,5 kg, performance atteinte lors du lancement précédent,lors du vol VA230, le 18 juin, par le lanceur L584, au profit des satellites BRIsat (pour la banque PT Bank Rakyat Indonesia Tbk et EchoStar XVIII, pour Dish Network Corp.).

Ses précédents records dataient du 7 février 2013, avec le lancement des satellites Amazonas 3 (6.265 kg) et Azerspace Africasat (3.238 kg), pour une performance totale de 10.317 kg (vol VA 212), et du 2 août 2012, lors du vol VA 208. Concernant ce vol de 2012, la performance demandée au lanceur était alors de plus de 10 tonnes (10.135 kg), dont 6.094 kg représentant la masse d'Intelsat 20 et 3.311 kg celle de Hylas 2.

Deux satellites d'Intelsat seront lancés 

Construit par Boeing Satellite Systems International autour de la plateforme 702-MP, le satellite Intelsat 33e sera le 57e satellite mis en orbite par Arianespace pour le compte de l'opérateur privé Intelsat S.A. Ce satellite de télécommunications comprend 249 répéteurs en bande Ku, 1 répéteur en bande Ka et 20 répéteurs en bande C. Il évoluera depuis sa position orbitale de 60° est et fournira des services à haut débit pour répondre à la demande croissante de connectivité ultra-fiable à large bande dédiée aux opérateurs de télécommunications, aux entreprises et au secteur aéronautique, en bande Ku au-dessus de l'Europe et de l'Asie mais aussi en bande C et Ka au-dessus de l'Europe, de l'Asie, de l'Afrique et de l'Océanie. Avec une puissance électrique de 15,8 kilowatts (kW), sa durée de vie attendue est supérieure à 15 ans.

Quant à Intelsat 36, il a été construit par Space Systems Loral autour de la plateforme FS-1300. D'une masse au lancement de 3.253 kilos, ce satellite fonctionnera également pendant au moins 15 ans, depuis sa position orbitale à 68,5° est. Doté de transpondeurs en bandes Ku et C, respectivement 34 et 10, il fournira notamment des services de télévision directe (au-dessus du sud de l'Afrique en bande Ku et au-dessus de l'est de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Asie du Sud en bande C).

Le vol d'Ariane 5 en chiffres

Ce décollage d'Ariane 5 (vol VA 232) devrait correspondre :

  • au 72e succès d'affilée pour Ariane 5 ;
  • au sixième lancement de l'année sur les 11 visés pour la gamme de lanceurs d'Arianespace ;
  • au 87e lancement d'Ariane 5 depuis son premier vol en juin 1996 ;
  • à la 278e mission des lanceurs de la famille Arianespace ;
  • aux 57e et 58e satellites Intelsat lancés par Arianespace depuis Intelsat 507 ;
  • aux 532e et 533e satellites lancés par Arianespace ;
  • à la deuxième mission d'Ariane 5 à être entièrement dédiée à Intelsat ;
  • au 52e satellite construit par Boeing à être lancé par Arianespace.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Moteurs-fusées : comment sont-ils fabriqués ?  Le développement et la construction d’un lanceur spatial peuvent prendre des années, alors que son lancement ne dure que quelques secondes. Cet événement d’une rare intensité ne pourrait se faire sans des moteurs appropriés. Découvrez en vidéo comment se construisent les moteurs-fusées, un élément incontournable de chaque lancement spatial.