Cela vous intéressera aussi

Louise Brown, le premier « bébé éprouvetteéprouvette » conçu par fécondation in vitro (FIV) est née en 1978 en Grande-Bretagne. En France, la petite Amandine a vu le jour quatre ans plus tard. Le « père » de la FIV, Robert Edwards, a reçu en 2010 le prix Nobel de médecine. Qu'est-ce qu'une FIV ? Quelles en sont les différentes étapes ? Explications.

Principe de la fécondation in vitro

La fécondation in vitro est utilisée par les couples présentant un problème de fertilité. La FIV reproduit en laboratoire la fécondation et les premières étapes du développement embryonnaire. Elle repose sur une séquence technique complexe. Il s'agit en effet :

  • d'assurer la croissance et la maturation de plusieurs folliculesfollicules ovariens, grâce à des contrôles par dosagesdosages hormonaux et des examens échographiques (taille, nombre, aspect des follicules) ;
  • de déclencher la maturation finale des ovocytesovocytes par injection de gonadotrophine chorionique (hCG), une hormonehormone présente chez les femmes enceintes ;
  • de prélever les ovocytes avant leur expulsion naturelle, en procédant sous échographieéchographie à une ponctionponction des follicules ;
  • puis de rechercher les ovocytes dans les liquidesliquides folliculaires.

Des ovocytes au bébé

Des spermatozoïdesspermatozoïdes sont ensuite incubés avec les ovocytes, puis mis en culture durant 2 à 5 jours. Plusieurs embryonsembryons peuvent être ainsi obtenus. Un seul - ou un nombre restreint, sera transféré dans la cavité utérine. D'autres pourront être congelés dans de l'azoteazote liquide pour un transfert ultérieur, en cas d'échec. En 2008, plus de 11.000 enfants sont nés par FIV en France.

Source : Le Manuel Merck (quatrième édition), université de Besançon