Cela vous intéressera aussi

Pendant la grossesse, la prise de tout médicament quel qu'il soit doit être soumise à une stricte surveillance médicale.

Les médicaments à éviter durant la grossesse

Certains traitements en effet sont à l'origine de malformations fœtales, et d'autres peuvent représenter un danger pour la santé de l'enfant à naître. Les traitements contre l'acnéacné sévère comme l'isotrétinoïne et l'acitrétine, sont par exemple formellement contre-indiqués pendant la grossessegrossesse. Ils augmentent en effet le risque de malformations cérébrales de 25 %.

Certains psychotropespsychotropes comme le lithiumlithium, sont également déconseillés. Moins dangereux, ils exposent tout de même le fœtus lors des 50 premiers jours de gestationgestation, à un risque de malformation. Il en va de même pour certains anticoagulantsanticoagulants oraux, des antiépileptiquesantiépileptiques et antihypertenseursantihypertenseurs.

Lors des 2e et 3e trimestres de grossesse, les organes de l'enfant à naître sont déjà formés. Leur croissance et leur maturation cependant, ne sont pas achevées. Au cours de cette période, certains traitements peuvent altérer leurs fonctions. Citons par exemple les anti-inflammatoiresanti-inflammatoires non-stéroïdiens administrés à haute dose.

Avant de prendre un traitement quel qu'il soit, demandez donc toujours son accord à votre médecin.

Sources :

  • interview du Dr Loic Sentilhes, gynécologue-obstétricien au CHU d'Angers ;
  • interview du Dr Philippe Duruelle, gynécologue obstétricien au CHU de Lille, 22 novembre 2010.