Cela vous intéressera aussi

Pendant la grossesse, les besoins en vitaminesvitamines, en ferfer, en calciumcalcium, en iodeiode, en magnésiummagnésium et autres oméga 3oméga 3 augmentent. Inutile toutefois de vous jeter sur les compléments alimentaires. Si vous êtes en bonne santé et que votre alimentation est à la fois suffisante, équilibrée et diversifiée, elle va répondre aussi bien  à vos besoins qu'à ceux de l'enfant.  Ces compléments alimentaires, sont donc généralement inutiles.

Quelques exceptions toutefois sont à noter pour les compléments alimentaires et deux vitamines. Elles concernent la vitamine B9vitamine B9 et la vitamine Dvitamine D.

Vitamine B9 : Les autorités sanitaires recommandent en effet les compléments alimentaires composés d'acideacide folique (vitamine B9). La cure doit débuter 4 semaines avant la conception et se poursuivre pendant les 8 premières semaines de grossessegrossesse. Cet apport vise à prévenir les risques d'anomaliesanomalies de fermeture du tube neural, telles que le spina bifida et l'anencéphalieanencéphalie.  Des risques  dont la prévalenceprévalence est estimée à une grossesse sur 1 000 en France.

Une supplémentation en vitamine D est également recommandée à partir du septième mois.  Elle permettra de pallier un déficit - souvent observé en fin de grossesse - de cette vitamine essentielle notamment, au développement du squelette.

Dans tous les cas, bannissez toute automédication et toute auto-supplémentation en cours de grossesse. A la moindre question, interrogez toujours votre médecin ou votre pharmacien qui vous recommanderont les bons compléments alimentaires.