Le principe de la couverture de survie a été imaginé par la Nasa dans les années soixante. Ses faces métallisées permettent de réfléchir ou de laisser filtrer le rayonnement infrarouge.
Cela vous intéressera aussi

L'objectif principal d'une couverture de survie est de maintenir la température du corps aux alentours de 37 °C.

La couverture de survie et ses utilisations

Ce type de couverture est constitué d'un film mince de polyéthylènepolyéthylène téréphtalate métallisé qui renvoie 90 % du rayonnement infrarouge qu'il reçoit.

La couverture de survie peut protéger du froid ou de la chaleurchaleur mais aussi de la pluie. En outre, son aspect brillant sur l'extérieur permet de rendre les blessés plus visibles.

La capacité d'isolation de la couverture de survie

Si l'objectif est de réchauffer une personne, et d'éviter l'hypothermie, la face dorée - ou le côté argenté brillant si la couverture comporte deux faces argentées - doit être placée vers l'extérieur. Les infrarouges en provenance du soleilsoleil franchissent la face dorée pour réchauffer la personne pendant que la face argentée réfléchit les infrarouges émis par le corps.

L'autre côté de la couverture de survie

Si l'intention est de limiter le réchauffement d'un corps - en cas d'insolation, par exemple -, on change la couverture de sens. La face argentée va alors réfléchir les rayons du soleil et la face dorée laisser filtrer ceux émis par le corps.

Quand ne pas utiliser une couverture de survie : orage…  

La couverture de survie ne doit pas être utilisée en cas d'orageorage ni à proximité de matièresmatières incandescentes ni en cas d'emploi d'un défibrillateurdéfibrillateur.