Les poux sont des parasites qu’il devient de plus en plus difficile d'éliminer. © Gilles San Martin, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Santé

Poux : choisir le bon traitement anti-poux

Question/RéponseClassé sous :Cheveux , Poux , antipoux

Pour éliminer les poux, il est indispensable d'utiliser des traitements efficaces. Cependant, les insectes ont développé des résistances aux insecticides, ce qui oblige à varier les traitements...

Chaque année scolaire marque le retour des poux, qui envahissent le cuir chevelu de nos enfants. Pediculus humanus capitis, en effet, est surtout présent chez les 3-11 ans. Comment les rechercher et, surtout, comment s'en débarrasser ? 

Signe de la présence de poux : les démangeaisons du cuir chevelu

Les signes d'une infestation de poux sont généralement bénins : de simples démangeaisons du cuir chevelu, plus ou moins intenses et situées en particulier sur la nuque et près des oreilles. La peau peut être attaquée, c'est la pédiculose du cuir chevelu, mais il n'existe aucune complication sérieuse à cette infestation. Malgré tout, ces démangeaisons sont très désagréables, et les poux se transmettent très facilement. Les éliminer peut être difficile.

Malheureusement, peu de méthodes de prévention sont efficaces. Si vous entendez parler d'une épidémie de poux dans l'école de votre enfant, surveillez quotidiennement ses cheveux, ainsi que les vôtres. 

Choisir le bon traitement anti-poux

Si votre enfant revient de l'école avec des poux, ne vous lancez pas dans des traitements dont l'inefficacité a déjà été prouvée, comme l'eau vinaigrée, l'aromathérapie, la phytothérapie, ou encore le peignage électronique. Par ailleurs, sachez que les poux de tête résistent à une immersion prolongée dans l'eau, ce qui explique l'inefficacité du simple lavage des cheveux, même soigneux.

En pharmacie, vous trouverez des insecticides modérément toxiques et plutôt faciles à utiliser, sous la forme de lotion ou de shampoing. Une lotion s'applique sur cheveux secs ; laissez-la poser durant 30 minutes (15 minutes avant l'âge de 2 ans). Rincez ensuite les cheveux, puis peignez-les à l'aide d'un peigne anti-poux. Suivez les conseils indiqués sur le flacon.

Se laver les cheveux ne suffit pas : il faut traiter pour éliminer les poux. © jackmac, Pixabay

Des résistances aux traitements de plus en plus fréquentes

Des résistances aux médicaments insecticides servant à éliminer les poux sont apparues, à commencer par les pyrétrines. En France, l'assurance maladie recommande d'utiliser le malathion en première intention, car il y aurait moins de résistances avec ce produit. Si, le lendemain du traitement, des poux sont toujours vivants, on peut suspecter une résistance. Il est alors possible d'utiliser des produits avec du diméticone, un composé proche du silicone qui recouvre le pou d'un film et l'empêche de respirer.

La cause de l'apparition de résistances est la répétition des traitements identiques. D'après une communication présentée en 2015 à l'American Chemical Society, la majorité des poux aux États-Unis seraient résistants au traitement utilisant des pyréthrinoïdes. Les chercheurs ont trouvé trois mutations dans l'ADN des poux associées à cette résistance. Sur 30 États étudiés, un seul (le Michigan) avait des poux sensibles aux insecticides... D'après John Clark, de l'université du Massachusetts qui s'exprime dans The Guardian, l'anti-poux Nix lancé était efficace quasiment à 100 % à son lancement en 1992. Des résistances ont commencé à apparaître en 2000 ; il était quatre fois moins efficace en 2014.

Afin de limiter les résistances aux traitements, il ne faut traiter que les personnes réellement infestées par les poux : plus les traitements sont utilisés, plus les poux risquent de développer des résistances. Il est aussi possible d'utiliser des produits mélangés (par exemple malathion + pyréthrine). L'alternance des traitements est un moyen de limiter les résistances. D'autres molécules existent pour lutter contre les poux : le spinosad et l'ivermectine.

En France, les produits anti-poux sont en libre-service et non remboursés par la Sécurité sociale. Si les poux persistent malgré les traitements, il est conseillé de consulter son médecin.

À savoir sur les poux

Vous êtes arrivés à éradiquer les poux ? Surtout, ne baissez pas la garde pour autant. Continuez à surveiller les bonnets, les foulards, les cols, les oreillers, les brosses à cheveux... Si vous en trouvez, décontaminez-les simplement par un lavage à 60 °C.

Les poux vivent environ un mois sur la tête, mais ils survivent rarement plus de 24 heures loin de leur hôte. Les femelles pondent plusieurs dizaines d'œufs, que l'on appelle des lentes, et qui sont solidement fixés à la base du cheveu. Leur incubation dure environ 7 jours, puis en 9 à 12 jours la larve devient un adulte capable de se reproduire.

Cela vous intéressera aussi