Chaque année, 20 % des enfants scolarisés sont touchés par les poux. © White bear studio, Adobe Stock

Santé

Pourquoi les poux touchent principalement les enfants ?

Question/RéponseClassé sous :enfant , Cheveux , anti-pou
 

Tout le monde peut avoir des poux, mais les enfants de 3 à 11 ans sont particulièrement touchés, avec un pic autour de 8-9 ans. Jusqu'à 20 % des enfants scolarisés sont ainsi atteints par les poux chaque année, selon l'Assurance maladie. Mais pourquoi ces parasites apprécient-ils autant la tête de nos enfants ?

Les enfants de 3 à 11 ans sont les plus touchés par les poux. Les adolescents, les adultes et moins de 2 ans sont plus rarement concernés, mais tout le monde peut en attraper. D'ailleurs, il est fréquent que toute la famille finisse par se gratter la tête lorsqu'un enfant ramène des poux de l'école. Si les poux se propagent essentiellement chez les enfants, c'est avant tout en raison de leur mode de transmission favorisé par le milieu scolaire et non en raison d'une attirance particulière ou d'un manque d'hygiène.

Transmission des poux

Contrairement aux tiques et aux moustiques, les poux ne sautent pas et ne volent pas. Adaptés au cuir chevelu humain, ils ne sont pas non plus véhiculés par les animaux domestiques (ces derniers sont aussi atteints par des poux, mais d'une espèce différente). En revanche, ils possèdent des pattes terminées par des griffes qui lui permettent de s'accrocher solidement aux cheveux. Ils rampent aussi très vite et peuvent donc facilement se fixer sur tous les objets en contact avec les cheveux : brosses, peignes, bonnets, écharpes, barrettes, voire écouteurs audio. C'est pourquoi les enfants, qui fréquentent des lieux très propices à ces échanges (cour d'école, cantine, activités scolaires, parcs de loisirs...) sont plus touchés que les adultes. Les poux, même s'ils ne nagent pas, s’attrapent aussi fréquemment à la piscine via les serviettes de bain.

Les poux se retirent à l’aide d’un peigne fin spécial, de la racine vers la pointe du cheveu. © Mediteraneo, Adobe Stock

Poux : un manque d’hygiène ?

Contrairement aux idées reçues, la pédiculose (contamination par les poux) n'est pas due à un manque d'hygiène. Le pou s'installe aussi bien sur des cheveux propres que négligés, et les lentes, solidement fixées au cuir chevelu par une sécrétion collante, résistent aux shampoings classiques. De même, le pou ne montre aucune préférence pour un type de cheveu (cheveux secs ou gras, courts ou longs, crépus ou raides...). Inutile donc de rajouter un traumatisme en coupant les cheveux de votre enfant. En revanche, le pou a besoin de chaleur ; il ne survit pas plus de 48 heures hors du cuir chevelu et ne résiste que quelques heures en dessous de 30 °C.

Comment détecter les poux ?

Votre enfant n'arrête pas de se gratter la tête, notamment derrière les oreilles ou au niveau de la nuque ? Il faut peut-être suspecter la présence de poux. Le pou adulte mesure 1,5 à 3 mm environ et s'enlève grâce à un peigne très fin spécial vendu en pharmacie. Il existe également des peignes électriques qui « grillent » les poux. Une fois récupérés, jetez les poux dans un sac plastique hermétique. Les lentes, brunes et brillantes, sont situées à la racine des cheveux et sont parfois confondues avec des pellicules. Mais contrairement à ces dernières, elles ne « tombent » pas et s'enlèvent plus difficilement. Ôtez-les à l'aide d'un peigne, de la racine vers les longueurs, en séparant bien chaque mèche de cheveux. En cas de doute, elles éclosent de toute façon au bout de 8 à 10 jours.

Comment éviter les poux chez les enfants ?

Aucun traitement préventif ou curatif (lotions et shampooing anti-poux, huiles essentielles...) n'est efficace à 100 %. Le meilleur moyen d'éviter les poux est la prévention :

  • prévenir le maître, la maîtresse ou le directeur de l'école pour qu'il prenne les mesures nécessaires ;
  • ne pas partager des affaires avec ses camarades et éviter les contacts de tête à tête ;
  • attacher ou tresser les cheveux longs ;
  • laver les vêtements et le linge en contact avec la tête à 60 °C (taie d'oreiller, bandeaux, écharpes...) ;
  • pour les objets non lavables, les enfermer dans un sac plastique pendant quelques jours ou les mettre au froid ;
  • examiner régulièrement la tête de vos enfants.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !