Que se passe-t-il véritablement dans votre corps lorsque vous buvez de l'alcool ? Voici la réponse en quelques points.

La France est l'un des plus gros consommateurs d'alcoolalcool au monde, classée en 6e position des 34 pays de l'OCDEOCDE. En 2017, près d'un quart de la population entre 18 et 75 ans dépassait les repères de consommation, tandis que l'on dénombre pas moins de 41.000 décès liés à l'alcool par an. Il importe donc de mieux comprendre ce qu'il se passe dans votre corps lorsque vous buvez de l'alcool, car mieux comprendre une situation, c'est mieux la maîtriser.

De l'estomac vers le sang

Une fois que l'alcool est ingurgité, il descend dans l'estomacestomac, où environ 20% de l'éthanol (plus ou moins, en fonction de ce que vous avez mangé avant) est absorbé . Puis il passe dans l'intestin grêleintestin grêle, où les capillaires sanguins permettent aux 80% restants de passer directement dans le sang. Il est alors métabolisé par le foie, où les enzymesenzymes se chargent de le décomposer en éthanal, une substance plus toxique que l'éthanol et même cancérigène.

Votre corps ne pouvant gérer qu'une quantité limitée d'alcool en même temps, l'éthanal s'accumule dans le sang et dans les tissus, et peut être responsable de migraines, de nausées, de vomissements ou encore de tremblements. Les reins prennent également part à la tâche en éliminant plus d'eau que d'habitude, afin d'expulser une partie des toxinestoxines. La déshydratationdéshydratation résultant de ce phénomène est à l'origine des crampes musculaires et des maux de tête typiquement associés à la gueule de boisbois.

Les migraines de la gueule de bois sont le résultat d'une déshydratation du corps suite à l'ingestion d'alcool. © nenetus, Fotolia
Les migraines de la gueule de bois sont le résultat d'une déshydratation du corps suite à l'ingestion d'alcool. © nenetus, Fotolia

De l'alcool dans le cerveau

Une partie de l'alcool (encore une fois, plus ou moins importante en fonction des quantités ingérées) peut enfin atteindre le cerveaucerveau en l'espace de cinq minutes et commencer à interférer avec les signaux qu'il produit au bout de dix. Les symptômessymptômes habituels vont alors d'une euphorieeuphorie notable à une désorientation complète pouvant être dangereuse pour la personne ayant bu. À un niveau suffisamment élevé, les risques de coma puis de mort augmentent rapidement.

Sur le long terme, l'abus d'alcool peut mener à des problèmes de santé physiquephysique (cirrhose, hypertensionhypertension, troubles cardiovasculaires ou encore digestifs) ou cognitifs et mentaux (isolationisolation, perte de mémoire, dépression, anxiété, psychosepsychose). Veillez donc à toujours boire avec modération et pensez à manger avant et pendant votre soirée.