Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment booster son système immunitaire ? Une bonne alimentation permet de renforcer ses défenses naturelles. Ce n’est pas la garantie anull

On parle d'immunodéficience lorsque le système immunitaire d'une personne est déficient. Ses défenses immunitaires sont affaiblies et il est incapable de se défendre correctement contre les agents pathogènespathogènes. L'immunodéficience peut être acquise au cours de la vie ou être innée.

Différence entre immunodéficience innée et acquise ?

L'immunodéficience innée, de naissance, est très rare et a souvent une origine génétiquegénétique. Une mutation est présente sur un gènegène qui code un élément du système immunitairesystème immunitaire qui ne peut être synthétisé correctement.

L'immunodéficience acquise peut être secondaire à une autre maladie ou à un traitement (traitement contre le cancercancer par exemple, immunosuppresseurs). Le VIH (VirusVirus de l'Immunodéficience Humaine) est le virus le plus connu responsable d'immunodéficience acquise. Il s'attaque aux cellules du système immunitaire pour les empêcher de fonctionner correctement. Lorsque le système immunitaire est très affecté, on dit que la personne est au stade Sida (Syndrome d'Immunodéficience Acquise). D'autres situations peuvent mener à une immunodéficience : une malnutrition sévère, un diabètediabète, l'âge, certaines maladies chroniques. 

Quels sont les symptômes de l'immunodéficience ? 

Les personnes immunodéficientes sont très sensibles aux infections : otites, pneumoniepneumonie, bronchite, sinusite, infections cutanées... Une immunodéficience peut aussi se traduire par une maladie auto-immune. Dans une maladie auto-immune, le patient produit des anticorps dirigés contre lui-même : lupus érythémateuxlupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde...