Santé

Piercing sur la langue : une coquetterie qui peut être mortelle !

ActualitéClassé sous :vie , piercing , sanitaire

Aujourd'hui, la mode est aux piercings, et les bactéries en profitent aussi... Une étude américaine publiée ce mois-ci dans la revue General Dentistry de l'Académie de Dentisterie Générale (AGD) dénonce les méfaits d'un bijou pas comme les autres.

Jeanel Drake/Collegian www.kstatecollegian.com

Décider de se faire "piercer" la langue n'est pas sans conséquence. Les dentistes ont déjà constaté les ravages provoqués sur les dents par la simple présence d'un clou sur la langue. Cette fois, ils pointent du doigt une menace bien connue avec les piercings, mais qui est d'autant plus vraie lorsqu'il s'agit d'un piercing oral... En effet, la bouche est un véritable nid à germes !

Le piercing étant une pratique encore non réglementée, les professionnels n'appartiennent pas au corps médical et c'est au prétendant à cette nouvelle mode de faire confiance au pierceur et d'espérer qu'il respecte les règles élémentaires d'hygiène. C'est là le souci« A cause de cela, les problèmes sanitaires ne sont pas enregistrés, ni remis en cause, les coffrets médicaux d'urgence ne sont pas disponibles, les antibiotiques ne sont pas prescrits et les soins post-opératoires ne sont pas administrés » s'insurge William J. Dunn, auteur de l'étude.

Les ennuis viennent ensuite. En plus des risques de développer une hépatite, une septicémie ou toute autre maladie liée à l'utilisation d'un équipement de piercing qui ne serait pas désinfecté, les soins post-opératoires qui ne sont pas suivis empêchent l'identification de complications sérieuses. Parmi elles, la publication insiste sur l'angine de Ludwig et l'endocardite qui sont l'œuvre de bactéries profitant de la plaie ouverte dans la langue pour passer dans la circulation sanguine.

« Les gens s'attendent à enfler de la langue, mais s'ils ne reçoivent pas les soins qui doivent suivre le piercing, ils ne peuvent pas se rendre compte si le gonflement est normal ou non » insiste Melvin K. Pierson, porte-parole de l'AGD. L'angine de Ludwig est une infection bactérienne du plancher de la bouche qui se manifeste, en effet, par un gonflement impressionnant capable d'obstruer le passage de l'air!

Mais l'endocardite peut avoir des conséquences encore plus désastreuses, voire mortelles... C'est bien un staphylocoque doré qui, en s'infiltrant par le biais d'un piercing nasal, s'est attaqué aux valvules du cœur d'une jeune étudiante lyonnaise et lui a pris la vie.

Selon la Direction générale de la santé (DGS), une réglementation sur le piercing et le tatouage devrait être publiée à la fin de cette année. En attendant, si l'expérience vous tente, adressez-vous d'abord à un médecin ou à un dentiste avant de franchir le pas...

Cela vous intéressera aussi