Que se passe-t-il chez les enfants qui ne mangent ni viande ni poisson ? © Konstantin Yuganov, Adobe Stock
Santé

Quels sont les effets d'une alimentation végétale chez les enfants ?

ActualitéClassé sous :Nutrition , Alimentation , enfant

Une récente étude a mesuré les marqueurs anthropométriques, sanguins et l'activité physique chez des enfants polonais âgés de cinq à dix ans.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Faut-il éviter les régimes végétariens durant la grossesse ?  Les régimes végétariens et végans sont de plus en plus adoptés partout dans le monde. Les études montrent qu'ils ont des effets protecteurs contre certaines maladies et sont bons pour l'environnement. La grande question maintenant se tourne autour des effets de ce type de régimes sur la femme enceinte. 

Les alimentations végétariennes et végétaliennes font débat depuis longtemps dans le domaine de la nutrition. Si elles sont viables sans problème avec une supplémentation adaptée, nous connaissons encore mal leurs effets sur le long terme, surtout si elles débutent à des périodes particulières comme l'enfance ou la vieillesse. Différentes associations scientifiques prennent position mais certains experts restent plus sceptiques quant à l'innocuité certaine de ces alimentations. Pour y voir clair dans ce débat, il faut bien cerner la question qui est posée. Quels sont les effets sur la santé d'une alimentation principalement végétale ou strictement végétale ? Par conséquent, l'interrogation qui nous occupe s'extrait des considérations importantes qui sont celles de l'éthique animale et du modèle agricole le plus bénéfique pour l'environnement. Une récente étude polonaise vient apporter quelques éléments à ce débat en comparant des enfants omnivores, végétariens et végétaliens

Une étude qui n'apporte aucune conclusion définitive

C'est une étude transversale que nous propose cette équipe composée de scientifiques britanniques, polonais et brésiliens. Par conséquent, elle ne nous renseigne pas sur l'évolution des marqueurs qu'elle mesure mais sur leur comparaison à un moment unique dans le temps. De plus, elle rassemble seulement 187 enfants. On comprend aisément pourquoi une telle étude ne pourra pas apporter de réponses définitives à un débat aussi complexe. Néanmoins, elle a le mérite d'amener quelques éléments intéressants à considérer. 

Les conséquences sur le long terme d'une alimentation strictement végétale sont mal connues. © sonyakamoz, Adobe Stock

Une densité osseuse plus faible chez les enfants végétaliens

Parmi l'ensemble des marqueurs mesurés, c'est celui de la densité osseuse qui est significativement différent chez les végétaliens. D'autres paramètres, comme le taux de cholestérol sanguin, sont en faveur des alimentations végétales, mais on peut se demander quelle est la pertinence de ce type de mesure chez des enfants aussi jeunes. L'étude rappelle également le rôle essentiel de la supplémentation en vitamine B12 et en vitamine D. En effet, les enfants qui ne mangent pas de produits animaux ou issus d'animaux témoignent de carence nutritionnelle concernant ces deux nutriments. On peut regretter qu'il n'y ait pas de mesure associée aux capacités cognitives ou encore à l'humeur sachant l'impact que la vitamine B12 et la vitamine D peuvent avoir à ce niveau. 

Une éducation nutritionnelle nécessaire

Peu importe les raisons qui vous poussent, vous ou vos enfants, à vouloir adopter une alimentation végétale, cela ne se fait pas sans s'informer sérieusement sur la question. L'Agence nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation, environnement et travail (Anses) a produit des recommandations à ce sujet récemment. Consulter un professionnel de la nutrition est indispensable si vous souhaitez exclure des aliments de votre régime alimentaire actuel. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !