Santé

Pneumonie atypique (SRAS) : Etat des lieux

ActualitéClassé sous :médecine , pneumonie atypique , sars

-

C'est officiel, la France compte désormais son premier cas de pneumonie atypique. Il s'agit d'un membre du personnel hospitalier ayant travaillé à Hanoï (Vietnam). Parmi tous les cas suspectés en France, 11 sont toujours en cours d'évaluation.

Malgré une large dispersion de la maladie, l'OMS n'émet aucune restriction pour les voyages dans les pays touchés par l'épidémie. En effet l'OMS juge que les mesures d'isolement sont efficaces pour contenir la maladie. De plus il est important de noter qu'aucun passager (ou un membre d'équipage) ayant voyagé dans un avion en présence d'une personne malade n'a déclaré de signes cliniques de la maladie.
Certains pays ont tout de même pris des mesures préventives qui ne dépendent que de leur propre responsabilité.

Un deuxième virus peut-être impliqué dans la maladie

L'identification du virus continue de faire des progrès, même si l'identité formelle demeure toujours inconnue. Les scientifiques ont identifié un second virus qui pourrait être impliqué dans la maladie. Ce nouveau virus a été identifié par les scientifiques qui ont récemment réussi à le mettre en culture. En microscopie électronique ce virus ressemble à un virus de la famille des coronavirus. Cette famille de virus est responsable de 1/3 des cas de rhume.

Jusqu'à présent les scientifiques pensaient que le virus responsable de la SARS faisait partie de la famille des paramyxovirus. L'identification d'une nouvelle famille de virus pose donc la question du rôle de ces différents virus dans la maladie. Il est aussi possible que ces virus agissent de manière simultanée pour causer la pneumonie. Les cas de double infection, bien que relativement rares, sont cependant connus. C'est par exemple le cas de l'hépatite delta, une forme rare de l'hépatite, qui provient de l'infection simultanément des virus de l'hépatite D et B. C'est aussi le cas pour les infections aux adénovirus (qui ne cause pas de maladie), dont l'infection dépend de la présence d'un virus "helper".
Les scientifiques se trouvent actuellement devant une maladie totalement nouvelle, avec un mode de transmission particulier. Il est donc possible que l'agent pathogène de cette maladie soit aussi particulier.

Les cas de SARS dans le monde

Le tableau ci-dessous reprend les cas déclarés de pneumonie dans le monde (source OMS)  su 1er février 2003 au 25 mars 2003 à 13h00 GMT+1

Les valeurs indiquées représentent les cas probables de pneumonie atypique déclarés par les différents pays. Sauf pour les Etat-Unis où sont indiqués tous les cas suspects en cours d'évaluation.

Pays
Nombre de cas
Nombre de morts
Canada
11
3
Chine
?
?
France
1
0
Allemagne
4
0
Hong Kong
286
10
Italie
2
0
République d'Irlande
1
0
Singapour
69
0
Espagne
0*
0
Suisse
2
0
Taïwan (Chine)
6
0
Thaïlande
5
0
Angleterre
3
0
Etats-Unis
39
0
Vietnam
58
4
Total
487
17

*L'Espagne avait déclaré un cas qui s'est avéré ne pas être lié à la pneumonie atypique.

Hisorique de l'épidémie

Cliquez sur ces liens pour relire, l'historique de cette épidémie :

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi