Pour savoir si un patient a la grippe, le CHU de Grenoble prévoit d’utiliser un test qui donne un résultat en 20 minutes. © Rido, Fotolia

Santé

Grippe : un diagnostic en 20 minutes, c'est possible aux urgences de Grenoble

ActualitéClassé sous :médecine , grippe , test de dépistage de le grippe

-

Cet hiver, le CHU de Grenoble prévoit d'analyser des prélèvements de patients grâce à un laboratoire mobile qui diagnostique la grippe en 20 minutes. Ce nouveau dispositif devrait améliorer la prise en charge des adultes et des enfants qui se présentent aux urgences.

Dès l'accueil, un infirmier pourra décider de tester un patient afin de savoir s'il a contracté la grippe grâce à un prélèvement nasopharyngé de cellules et de sécrétions, analysé dans un petit laboratoire ambulant. Baptisé cobas Liat (Laboratory in a tube), cet appareil développé par le groupe pharmaceutique suisse, Roche, affichera 20 minutes plus tard le résultat sur son écran.

Tout au long de l'année, aux urgences« c'est tendu » et « cela explose avec l'épidémie de grippe », relève le médecin urgentiste, Maxime Maignan, qui estime nécessaire pour les CHU de trouver des « solutions innovantes ». Testé pendant 11 jours en janvier dernier par le CHU de Grenoble, et installé pour cette saison hivernale, l'appareil permet, selon lui, de réduire d'une heure la durée moyenne d'un passage aux urgences et de diminuer le nombre d'examens.

Un diagnostic plus rapide pour fluidifier les passages aux urgences

La gravité de l'état du patient est évaluée plus rapidement, le traitement plus vite adapté, fluidifiant la prise en charge, ajoute le Dr Maignan. Avec un diagnostic classique de la grippe qui prend trois ou quatre heures, « le patient a le temps de contaminer tout le monde ». Pour le CHU de Grenoble, le surcoût par machine est évalué à 50.000 euros, calcule l'urgentiste qui table sur une économie d'environ 100 euros par patient. L'économie réalisée sera visible « à long terme », dit-il.

Le centre hospitalier prévoit entre 1.000 et 2.000 utilisations du dispositif cet hiver. Selon l'Assurance maladie, lors de l'hiver 2017-2018, l'épidémie de grippe avait occasionné près de 75.470 passages aux urgences sur l'ensemble du pays. Selon Roche, ce procédé pourrait être utilisé à l'avenir pour détecter d'autres maladies, comme la coqueluche.

Pour en savoir plus

Un kit maison pour diagnostiquer la grippe ?

Article d'Agnès Roux paru le 17 septembre 2013

Une nouvelle méthode ingénieuse de détection de la grippe vient d'être présentée lors du congrès de l'American Chemical Society. Le test, basé sur l'utilisation de sucres, serait simple, économique et pourrait être réalisé chez soi dès les premiers symptômes. Le virus aurait ainsi moins de risques de circuler parmi la population, et les médecins pourraient envisager un traitement plus rapidement.

La grippe saisonnière est une infection virale qui menace lorsque l'hiver approche. Elle est très contagieuse et infecte principalement les voies respiratoires. Elle circule dans le monde entier et peut toucher n'importe qui à n'importe quel âge. Les personnes fragiles, comme les nourrissons et les seniors, sont cependant plus à risque et développent parfois des symptômes sévères qui peuvent entraîner la mort.

Chaque année, les autorités sanitaires lancent des campagnes de vaccination et encouragent au meilleur suivi médical des malades. Leurs efforts ne sont malheureusement pas suffisants. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), trois à cinq millions d'individus souffriraient de formes sévères de la grippe chaque année, et entre 250.000 et 500.000 en succomberaient. Cette maladie est donc un véritable problème de santé publique qui peut avoir des répercussions économiques sérieuses.

Schéma du virus de la grippe. Les hémagglutinines sont représentées en rouge et les neuraminidases en jaune. Ces deux protéines de surface du virus déterminent le nom de la souche (H et N). © Anna Tanczos, Wellcome image

Chez les personnes à risque, deux antiviraux, le Tamiflu et le Relanza, sont utilisés pour le traitement et la prévention des symptômes sévères de l'infection. Cependant, ces médicaments ont une efficacité limitée en particulier lorsqu'ils sont utilisés tardivement car ils ne permettent pas d'éliminer le virus de l'organisme. Des tests de dépistage de la grippe existent. Ils sont basés sur la détection de deux protéines virales, la neuraminidase et l'hémagglutinine, en utilisant des anticorps spécifiques. Cependant, ils ne sont pas toujours fiables et doivent être répétés plusieurs fois ce qui peut prendre plusieurs jours. Pendant cette période, les malades ne peuvent pas être traités par les antiviraux et le virus peut allègrement infecter d'autres personnes.

Un diagnostic de la grippe aussi simple qu’un test de grossesse ?

Face à l'ampleur de cette maladie, les recherches sur le sujet sont intenses. Lors du congrès de l'American Chemical Society(ACS) de 2013, des chercheurs de la Georgia State University à Atlanta (États-Unis) ont présenté une invention astucieuse qui limiterait les risques d'épidémie. Il s'agit d'un test simple et économique pour dépister la grippe chez soi dès les premiers symptômes. Une description succincte de l'exposé a été mise en ligne sur le site de l'ACS.

Pour fabriquer leur instrument de dépistage, les scientifiques ont utilisé une approche innovante. À la place d'anticorps protéiques, ce sont des glucides (sucres) qui repèrent les protéines virales. Le communiqué de presse ne précise pas comment le test fonctionne mais il détecterait plus rapidement et plus fidèlement la présence du virus. Pour cet autodiagnostic, il suffirait d'insérer une languette au fond de la gorge : un changement de couleur indiquerait alors rapidement la présence du virus grippal.

« Aller chez le docteur ou à l'hôpital avec la grippe est déjà un danger car le risque d'infecter d'autres personnes est grand, commente le chercheur. Avec ce test, plus besoin de se déplacer car on peut le faire directement à la maison. » D'autre part, grâce à ce test, les médecins prescriraient plus rapidement les traitements antiviraux adaptés aux malades. Des travaux supplémentaires sont cependant nécessaires pour finaliser le produit. « Notre but est de mettre au point un test qui soit aussi simple qu'un test de grossesse » conclut le scientifique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview 2/5 : la grippe, un risque pandémique ?  La grippe est une maladie infectieuse qui touche chaque année une grande partie de la population. Issue de souches virales d'origine animale, elle peut être dans de rares cas mortelle. Nous avons interviewé Jean-François Saluzzo, virologiste auprès de l’OMS, afin qu’il nous parle plus en détail des particularités du virus.