Le variant BA.2 se propage surtout en Asie du Sud-Est. © Jikaboom, IStock.com
Santé

Nouvelles données sur le variant BA.2 : plus contagieux, il se propage

ActualitéClassé sous :Epidémie , Variant du coronavirus , variant BA.2

Le nombre de cas quotidiens de coronavirus dégringole. Est-ce enfin la fin de la pandémie ? Pas si sûr... L'Organisation mondiale de la Santé alerte sur la hausse des contaminations liées au sous-variant BA.2 du variant Omicron. De plus, des données cliniques confirment qu'il est 30 % plus contagieux que BA.1.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Covid-19 : combien de temps dure l’immunité ?  La quantité d'anticorps chez les patients infectés au SARS-CoV-2 est terriblement variable au fil du temps et selon les personnes. © Futura 

Apparu fin novembre en Afrique du Sud, le variant Omicron s'est répandu à la vitesse de l'éclair dans le monde. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), sur les 30 dernier jours, 98,3 % des cas étaient liés au variant Omicron du SARS-CoV-2. Celui-ci est en réalité constitué de plusieurs sous-variants : le BA.1 qui est majoritaire, le BA.2 qui est pour le moment minoritaire, mais aussi le BA.1.1 et le BA.3.

Début février, le BA.2 représentait environ 20 % des cas Omicron sur la Planète. Depuis, le nombre de cas liés à ce variant ne cesse d'augmenter alors que le nombre total de signalements dans le monde est en chute libre. Il se propage progressivement, tant dans des pays qui n'ont pas encore atteint le pic Omicron que dans des pays qui observent une décrue de l’épidémie.

Dans certains pays, il est même devenu dominant et les cas du BA.2 sont plus nombreux que ceux du BA.1 : Bangladesh, Brunei Darussalam, Chine, Danemark, Guam, Inde, Monténégro, Népal, Pakistan, Philippines... Dans les pays où il se propage, le variant BA.2 s'impose en quelques jours. Par exemple, en Afrique du Sud, le variant BA.2 est passé de 27 % des cas le 4 février à 86 % des cas une semaine plus tard ! 

Les vaccins préviennent les infections symptomatiques de BA.2. © weyo, Adobe Stock

BA.2 : plus contagieux mais à priori pas plus dangereux

De manière originale, le variant BA.2 semble avoir une préférence géographique. En effet, il est particulièrement répandu en Asie du Sud-Est tandis qu'il se propage très peu en Amérique. Il n'y a pas vraiment d'explication à cette répartition pour le moment. La génétique des populations pourrait être en cause.

BA.2, il serait 30 % plus contagieux que BA.1

Concernant la transmissibilité de BA.2, il serait 30 % plus contagieux que BA.1 selon une étude. En revanche, nous ne disposons pas encore de données cliniques sur sa dangerosité. Néanmoins, les données en vie réelle sont plutôt rassurantes. Par exemple, au Royaume-Uni, les cas du variant BA.2 ne cessent de croître et se sont multipliés par 3 en une semaine tandis que les cas d'hospitalisation et de décès liés au coronavirus ne cessent de décroître.

Les vaccins restent efficaces face à BA.2

Quid des vaccins ? Sont-ils encore efficaces face à BA.2 ? Selon une étude britannique, les vaccins actuellement disponibles sont tout aussi efficaces contre BA.2 que contre BA.1. C'est-à-dire qu'ils sont capables de prévenir la maladie symptomatique dans les 6 mois après la vaccination.

Le variant BA.2 se propage. Mais s'il est moins dangereux que le BA.1 et que les vaccins sont en capacité de prévenir les infections symptomatiques, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Si personne n'est en mesure de garantir que la pandémie prendra fin avec Omicron, il est absolument certain que nous sommes dans une phase d'accalmie. Profitons-en.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !