Dans tous les cas, nous devons apprendre à vivre avec le virus. © charmedlightph, Adobe Stock
Santé

Comment va évoluer la pandémie de la Covid-19 ? Les 4 scénarios des experts britanniques

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Variant du coronavirus , coronavirus

[EN VIDÉO] Est-on protégé contre la Covid en ayant été infecté ?  Une infection au coronavirus induit une réponse immunitaire acquise. Mais pour combien de temps est-elle efficace contre les variants ? 

La situation sanitaire semble s'améliorer en France, le nombre de nouveaux cas diminue chaque jour. Néanmoins, combien de temps faudra-t-il pour retrouver une vie normale ? Cela arrivera-t-il un jour ?

Le Scientific Advisory Group for Emergencies (SAGE) est l'équivalent du Conseil scientifique au Royaume-Uni. Le 10 février, il a publié un document présentant quatre scénarios de l'évolution de la pandémie de Covid-19, du plus pessimiste au plus optimiste. Dans tous les scénarios, de nouveaux variants vont émerger. Mais ce sont leurs caractéristiques qui comptent : transmissibilité, sévérité de l'infection et capacité à échapper à l’immunité conférée par une infection ou par la vaccination actuelle.

Scénario 1 : le plus optimiste

Selon ce scénario, de nouveaux variants émergeraient. Ceux-ci auraient les caractéristiques suivantes : une transmissibilité et une sévérité de l'infection identiques ou inférieures au variant Omicron, une capacité à échapper à l’immunité quasi nulle. Une possible résurgence de l'épidémie serait envisageable à l'automne 2022/2023, mais avec un faible nombre de cas de forme sévère de la maladie.

Scénario 2 : un peu moins optimiste

Selon ce scénario, les nouveaux variants auraient une transmissibilité et une sévérité de l'infection identiques ou inférieures au variant Omicron, comme dans le scénario 1. En revanche, ils seraient capables d'échapper à l'immunité. L'épidémie évoluerait par vagues saisonnières avec des années plus ou moins bonnes. Les cas graves concerneraient surtout les personnes fragiles, âgées ou immunodéprimées. Une dose de rappel adaptée au variant saisonnier pourrait leur être proposée. Les populations adapteraient naturellement leurs comportements lors des vagues les plus sévères pour protéger les plus fragiles. Une prochaine vague semblable à celle d'Omicron serait envisageable à l'automne 2022/2023.

Plus les vagues s'enchaînent et moins les populations adhèrent aux gestes barrières. © blvdone, Fotolia

Scénario 3 : un peu plus pessimiste

Selon ce scénario, les nouveaux variants auraient une transmissibilité supérieure au variant Omicron et une grande capacité à échapper à l'immunité. En revanche, la sévérité de l'infection serait identique ou inférieure au variant Omicron. Comme dans le scénario 2, des doses de rappel adaptées aux variants en circulation seraient proposées à la population, permettant de limiter les formes graves de la maladie. Bien que la maladie ne soit pas sévère chez la plupart des personnes, les vagues successives désorganisent la société. Les populations adhèrent peu aux gestes barrières.

Scénario 4 : le plus pessimiste

Selon ce scénario, les nouveaux variants auraient une transmissibilité et une sévérité de l'infection supérieures au variant Omicron ainsi qu'une grande capacité à échapper à l'immunité. Des campagnes de vaccination adaptées aux variants en circulation seraient indispensables. Même les personnes non fragiles pourraient faire des formes graves de la maladie. Les formes longues de la maladie seraient fréquentes. Les populations n'adhéreraient plus aux gestes barrières.

À ce jour, impossible de savoir lequel de ces scénarios surviendra. La surveillance des variants demeure indispensable pour adapter les mesures sanitaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !