La troisième dose de vaccin anti-Covid permet de renforcer la protection contre les formes graves de la maladie. © MicroStockHub, Getty Images
Santé

Covid-19 : on sait en combien de temps décline l'efficacité de la 3e dose

ActualitéClassé sous :vaccin anti-Covid , Coronavirus , Variant du coronavirus

[EN VIDÉO] Comment fonctionne un vaccin à ARN messager ?  Pfizer et Moderna ont choisi cette technique de pointe pour concevoir en un temps record leur vaccin contre le Covid-19. Cette vidéo présente tout ce qu'il faut savoir sur les vaccins à ARN messager en trois minutes ! 

La troisième dose de vaccin anti-Covid est accessible à tous depuis la fin novembre 2021. Nous voici quelques mois plus tard, que savons-nous sur la durée de la protection qu'elle confère ? Aux États-Unis, le CDC a fait les calculs.

Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a mené une vaste étude à travers les États-Unis pour répondre à une question encore sans réponse, combien de temps persiste l'immunité conférée par la troisième dose des vaccins anti-Covid-19 à ARN messager ? Entre août 2021 et janvier 2022, quatorze centres médicaux américains situés dans dix états différents ont suivi les visites aux urgences et les hospitalisations pour une Covid-19 afin d'estimer l'efficacité de la troisième dose vaccinale. Sans surprise, l'étude rapporte une tendance similaire à ce qui avait été observé avec la primo-vaccination. L'immunité vaccinale décline en quelques mois, diminuant par la même occasion l'efficacité des vaccins contre les formes symptomatiques et graves de la Covid-19.

Le CDC a réalisé une étude sur la durée de l'immunité conférée par la troisième dose. © Laurencesoulez, Adobe Stock

La troisième dose s'affaiblit quatre mois après l'injection

Si l'on prend la vague Delta comme référence, l'arrivée d'Omicron a réduit l'efficacité globale des vaccins d'un cran. La dose de rappel n'échappe pas à la règle. L'étude du CDC a estimé qu'une troisième dose d'un vaccin à ARNm pour la Covid-19 prévient 87 % et 91 % des visites aux urgences et les hospitalisations, respectivement. Des données obtenues deux mois après l'injection. Quatre mois après l'injection, l'efficacité de la troisième dose tombe à 66 % et à 78 % contre les visites aux urgences et les formes graves. 

Un élément important manque encore : l'efficacité de la troisième dose sur les infections. Le suivi mené par le CDC est axé sur les hospitalisations, donc les infections asymptomatiques ou légères qui n'ont pas conduit les malades à l'hôpital ne sont pas prises en compte ici. « Les vaccins à ARNm, y compris la dose de rappel, sont très efficaces, mais l'efficacité diminue dans le temps. Nos résultats suggèrent qu'une dose additionnelle pourrait être nécessaire pour maintenir une protection contre la Covid-19, essentiellement chez les populations à haut risque », explique Brian Dixon, scientifique à l'Institut Regenstrief et auteur principal de l'étude.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !