Le couvent est la partie muséale de cet ensemble de bâtiments religieux situé sur la place San Marco, à Florence. © Sailko, Creative Commons, by-sa 3.0

Planète

Musées à Florence : l'origine du couvent de San Marco

Question/RéponseClassé sous :Voyage , Italie , Florence

La ville de Florence, en Italie, est mondialement reconnue pour sa culture et ses chefs d'œuvre architecturaux et artistiques, plus particulièrement pour son apport dans le domaine de la peinture. La période de la Renaissance y est présentée dans de nombreux musées mais rares sont les bâtiments qui datent également de cette période, comme le musée San Marco de Florence.

Alors que beaucoup de musées occupent des bâtiments publics, celui de San Marco de Florence, en Toscane, fait partie du riche patrimoine historique de l'Italie. C'est un ancien monastère du XIIIe siècle. Il fait partie d'un ensemble de bâtiments religieux, situé sur la Piazza de San Marco. Le couvent est d'abord occupé par des communautés religieuses. Il faut attendre la première moitié du XVe siècle et le mécénat de l'importante famille de Médicis pour qu'il soit agrandi par l'architecte Michelozzo. L'église est consacrée en 1443, à la fin des travaux.

« L'Annonciation » de Fra Angelico, fresque visible en haut de l'escalier menant aux cellules des moines du couvent. © Musée San Marco, à Florence, Wikimedia Commons, DP

Les fresques du musée San Marco de Florence

L'architecture du bâtiment typiquement florentin n'est pas le seul atout du musée national San Marco. Berceau de la Renaissance en Italie, la ville abrite l'un des musées les plus importants par l'exceptionnelle beauté de ses collections préservées. Le couvent, et plus particulièrement le dortoir, renferme l'une des plus belles fresques murales de l'époque du Quattrocento, fruit d'un travail commun entre l'architecte et le peintre dominicain Fra Angelico. Chacune des 43 cellules du dortoir présente une scène religieuse différente.

À savoir

La fresque la plus célèbre de l'art florentin est « L'Annonciation ». Elle se situe en haut de l'escalier qui mène au dortoir. Ce trésor in situ, complété par de nombreux achats d'autres oeuvres du peintre depuis, constitue l'une des plus belles collections de peinture de la Renaissance au monde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi