Le froid fait entrer les cactus en repos végétatif, une phase indispensable pour leur permettre de fleurir au printemps. © GermansLat, Pixabay
Planète

Pourquoi les cactus ont-ils besoin de froid pour fleurir ?

Question/RéponseClassé sous :plante , hiver , grand froid

Tous les cactus sont capables de produire des fleurs spectaculaires au printemps et à l'été, si leur cycle naturel est respecté. Et pour fleurir, ces plantes du désert ont besoin... de froid !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : comment les cactus résistent-ils si bien à la sécheresse ?  Les plantes succulentes, particulièrement les cactus, peuvent survivre dans des climats extrêmes. Privés de pluie durant parfois plusieurs années, ces végétaux ont développé d’intéressants stratagèmes pour garder l’eau. Futura-Sciences a interviewé Jean-Marie Solichon, directeur du jardin exotique de Monaco, afin qu’il nous en parle. 

La morphologie des cactus est adaptée à une sécheresse prolongée, à la chaleur extrême et aux rayonnements solaires puissants dans les régions désertiques. Parmi les 2.000 espèces de cactus qui existent, toutes sont originaires du sud des États-Unis et du Mexique. Pour les maintenir en bonne santé et les faire fleurir, il convient donc de recréer au maximum les conditions climatiques de leur zone d'origine.

Les cactus hibernent l'hiver

Les cactus ont besoin d'économiser leur énergie l'hiver pour deux raisons principales : survivre aux conditions météo arides et froides du désert américain pendant la période hivernale, et se préparer à l'immense dépense d'énergie que demande le printemps. La période printanière est synonyme de pluies abondantes et de floraison pour la majorité des cactus. Or, recevoir de la pluie et l'emmagasiner demande de l'énergie à la plante, tout comme fleurir. Pour économiser leur énergie et surmonter la météo hivernale, les cactus entrent naturellement dans une phase de dormance, qu'on appelle aussi « repos végétatif ». Le repos végétatif est défini comme la période pendant laquelle un organisme vivant se met au repos en ralentissant ses fonctions vitales pour économiser de l'énergie. Il s'agit tout simplement d'une hibernation, comme celle des animaux qui ralentissent leur métabolisme l'hiver. Alors que chez la plupart des autres végétaux, comme les arbres, la période de repos est parfaitement visible (perte des feuilles), chez les cactus, elle peut passer inaperçue. Pendant le repos végétatif, il n'y a aucune croissance de la plante. C'est le raccourcissement de la durée du jour qui déclenche la période de repos : cette phase se déclenche lorsque la durée du jour est inférieure à 10 heures. Pour autant, les plantes continuent d'effectuer la photosynthèse et ont donc besoin de rester dans un endroit lumineux.  

En plus de devoir économiser leur énergie, les cactus ne supportent plus les excès d'eau l'hiver : la quantité d'eau stockée dans leur corps peut atteindre 50 à 80 % de leur poids total, et ajouter un surplus d'eau les rend extrêmement sensibles au gel. Pendant cette période de dormance, à l'instar du climat désertique qui est sec d'octobre à février, il ne faut plus arroser la plante qui doit impérativement vivre à l'extérieur, ou en serre. Certaines espèces, comme celles recouvertes de soie blanche, sont encore plus sensibles à l'humidité car leurs « poils » retiennent l'humidité. Plus étonnant, la plupart des plantes succulentes, dont les cactus font partie, possèdent la faculté d'hiberner quand cela leur convient : si les conditions météo sont trop chaudes, trop froides, trop sèches, elles se mettent automatiquement en « veille » et ferment leurs stomates pour limiter la perte d'eau par transpiration.

Pour faire fleurir ses cactus en pot, il faut reproduire les conditions météo de leur zone d'origine, ici le désert d'Arizona. © GeorgeB2, Pixabay

Du froid sec tout l'hiver

Dans le désert américain (Arizona, Nouveau-Mexique, Utah, Nevada, Mexique), l'hiver est marqué par une absence de précipitations (janvier et février étant les mois les plus secs de l'année) et par du froid nocturne. Les températures sont comprises entre 0 et 6 °C au lever du jour, et il peut parfois geler. La plupart des cactus en pleine terre peuvent résister à des températures descendant jusqu'à -5 °C, et certaines espèces comme les cactus hérissons jusqu'à -25 à -30 °C ! Si ces températures extrêmes ne se produisent pas dans le désert américain, elles se produisent au Canada, là où certains cactus ont migré, et survécu. Mais pour maintenir ces plantes l'hiver et espérer obtenir des fleurs au printemps, la température idéale est de 10 à 12 °C en journée, et 4 à 6 °C la nuit, soit les températures moyennes du désert américain en hiver. Dans le sud de la France, les cactus trouvent également les conditions idéales pour survivre dehors en pleine terre. Dans les autres régions françaises, une serre ou un garage bien lumineux et aéré permettra aux cactus de passer un bon hiver. Maintenir ses cactus dans un intérieur chauffé à 20 °C toute l'année perturbe leur cycle naturel, les prive de leur repos végétatif et les conduit bien souvent vers une mort assurée.

C'est ensuite le retour des pluies à partir du printemps qui sort les cactus de leur hibernation, les premiers boutons de fleurs apparaissant en général cinq jours après de fortes pluies. Pour le cactus en pot, un apport d'eau important, à l'instar des pluies orageuses du désert américain, est donc nécessaire à partir d'avril pour espérer obtenir de belles fleurs aux couleurs fluorescentes.   

Vidéo time-lapse montrant la floraison spectaculaire de cactus en pot. © National Geographic

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !