Façade de la Sagrada Familia à Barcelone. © Mapics, fotolia

Planète

Quel est le style de la Sagrada Familia à Barcelone ?

Question/RéponseClassé sous :Espagne , Lieu touristique , Sagrada Familia à Barcelone
 

Avec ses incroyables tours qui s'élèvent comme autant de traits d'union entre la terre et le ciel, la Sagrada Familia à Barcelone est l'emblème architectural de la Catalogne. Ce temple expiatoire, auquel Antoni Gaudi a consacré l'essentiel de sa vie, est aujourd'hui le monument le plus visité du pays.

Le temple expiatoire de la Sainte Famille en Espagne est l'œuvre inachevée de l'architecte Antoni Gaudi. Commencés en 1882, les travaux de la Sagrada Familia ont été interrompus à plusieurs reprises, faute d'argent. Gaudi a tiré profit de ces intervalles pour mûrir son projet. C'est pour cette raison que l'on constate une évolution entre le style néo-gothique de la crypte et les parties supérieures de l'édifice, où l'on peut admirer l'aboutissement du modernisme catalan. Grâce à l'expérience acquise au parc Güell, Gaudi a pu réaliser de véritables prouesses techniques en multipliant les formes asymétriques et ondulantes (arcs paraboliques, cônes, hyperboles) et créer des colonnes vertigineuses qui se ramifient comme une véritable forêt minérale.

La croisée du transept de la Sagrada Familia, véritable œuvre d’art. © SBA73, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Que faut-il voir de la Sagrada Familia à Barcelone ?

Absolument tout ! Des statues jusqu'au carré magique de Josep Maria Subirachs, la cathédrale regorge de détails et tout y a valeur de symbole. Expert dans les techniques artisanales et doté d'une immense culture religieuse, Gaudi n'a rien laissé au hasard. La symbologie est partout. Les portails représentent la vie du Christ, les colonnes évoquent les douze apôtres et les quatre évangiles, certaines couleurs sont associées à la Trinité et de petites ouvertures produisent sept rayons de lumière symbolisant l'Esprit Saint. Même le mobilier et les objets cultuels ont un sens caché.

Antoni Gaudi se fait renverser par un tramway en juin 1926. Durant 10 ans, son assistant Domenec Sugranes poursuit les travaux, avant que l'atelier ne soit incendié et avec lui tous les plans de Gaudi. Ce n'est qu'en 1944 que les travaux reprennent avec une nouvelle ligne, fidèle au projet d'artiste décédé. Depuis ce jour, les travaux continuent. La fin est estimée en 2026, pour le centenaire de la mort de Gaudi.

Cela vous intéressera aussi