On parle beaucoup de l’empreinte carbone de notre alimentation, mais l’agriculture servant à la production de nourriture utilise aussi des quantités considérables d’eau. Il faut ainsi plus de 15.000 litres pour obtenir un kilogramme de viande de bœuf. Mais il y a encore pire…

Cela vous intéressera aussi

« L'empreinte eau », calculée par le Water footprint network (un réseau regroupant scientifiques, entreprises et citoyens), précise la quantité d’eau directe et indirecte nécessaire à la fabrication de différents produits. Pour le bœuf par exemple, on prend en compte l'eau utilisée pour faire pousser la prairie ou les céréalescéréales ayant servi à nourrir l'animal, l'eau que boit la vache et celle nécessaire à la transformation et le transport de la viande.

Les aliments à l’empreinte eau la plus élevée. © <a href="https://fr.statista.com/infographie/14996/combien-de-litres-eau-pour-produire-les-aliments/" target="_blank">Statista</a>
Les aliments à l’empreinte eau la plus élevée. © Statista

Chocolat, café, fruits secs : beaucoup d’eau pour peu de matière première

Mais si la viande bovine est souvent montrée du doigt, le chocolat et le café font encore pire, avec respectivement 17.196 litres et 15.897 litres par kilogrammekilogramme de produit. Certes, on mange rarement un kilo de chocolat d'un coup, mais il s'avère que les cacaoyers ont besoin de beaucoup d'eau, entre 10 et 15 litres par jour, ce qui pousse les grandes exploitations à irriguer massivement leurs plantations. Idem pour le café : dans votre tasse de 125 millilitres, il y a en fait... 130 litres d'eau ! Les fruits secs (noix de cajounoix de cajou, pistachespistaches, amandes, noisettes), portent bien mal leur nom et font également partie des aliments qui contiennent le plus d'eau « virtuelle ».

Fruits et légumes : les aliments qui nécessitent le moins d'eau

Parmi les bons élèves, figurent les légumes (237 litres d'eau par kilogramme pour la laitue ou 287 litres pour la pomme de terre par exemple), où peu d'eau est perdue ou évaporée lors du processus de fabrication et se retrouve donc dans le produit final. Même en prenant en compte les dépenses en eau par caloriecalorie (la viande étant plus nourrissante que les légumes), les produits animaux ont une empreinte eau moins favorable que les produits végétaux. Produire une calorie de bœuf va ainsi nécessiter 10,2 litres d'eau contre 1,8 litre pour le lait ou 0,5 litre pour les céréales. Au final, si chaque Français passait au régime végétarienvégétarien, jusqu'à 2.770 litres par personne et par jour pourraient ainsi être économisés chaque année, soit plus d'un million de litres par an.