L'aire d'origine de la race montbéliarde est constituée par les plateaux calcairescalcaires de l'est de la France (massif jurassien) où elle représente encore aujourd'hui la très grande totalité du cheptel exploité (92 % des vachesvaches en Franche-Comté).

Troupeau de vaches montbéliardes. © Prankster, Wikimedia commons, DP
Troupeau de vaches montbéliardes. © Prankster, Wikimedia commons, DP

Puis elle s'est très bien adaptée, dès les années 1950, dans tous les massifs français où sa part est toujours croissante voire majoritaire : 56 % des vaches en Rhône-Alpes et 44 % en Auvergne

Un engouement pour la race montbéliarde

La race montbéliarde connaît aussi un très fort développement dans l'ouest de la France, le sud-ouest, le nord-est et le centre.

Évolution de la population montbéliarde en France de 1960 à 2005. © UPRA - Tous droits réservés
Évolution de la population montbéliarde en France de 1960 à 2005. © UPRA - Tous droits réservés

Elle constitue désormais la deuxième laitière française avec un effectif total d'environ deux millions de têtes dont 680 000 vaches laitières. Le contrôle de performance enregistre quelque 387 900 vaches, ce qui représente 14,6 % du cheptel laitier français. Cette part est toujours croissante.

La race montbéliarde : deuxième race laitière de France. © UPRA - Tous droits réservés
La race montbéliarde : deuxième race laitière de France. © UPRA - Tous droits réservés