Planète

Suncus etruscus : répartition géographique

Dossier - À la découverte d'un animal utile : la musaraigne
DossierClassé sous :zoologie , musaraigne , mammifère

-

Parmi les plus petits mammifères avec les chauves-souris, les musaraignes sont des carnivores hyperactifs, au maximum deux heures de repos par jour, avec un cœur de quelques dixièmes de gramme à 1.000 coups par minute !

  
DossiersÀ la découverte d'un animal utile : la musaraigne
 

L'habitat de Suncus etruscus se situe en France (de la Méditerranée jusqu'au bassin de la Garonne), en Tunisie, en Crète, en Guinée, à Corfu ou encore au Turkmenistan... Ce tout petit animal a une longévité de courte durée.

Musaraigne bicolore. © Creativenature.nl, Fotolia

La répartition géographique du Suncus etruscus est vaste : France, Caucase, Turkmenistan, Asie Mineure, l'Afghanistan, Iraq, Aden, Palestine, Delta du Nil, Tunisie, Maroc, Éthiopie, Nigeria, Guinée, Crète, Corse, Sicile, Majorque, Corfu.

Suncus etruscus, le pachyure étrusque « à la limite du petit »

Suncus etruscus (Savi, 1822) ou Sorex etruscus. De moins de 1,25 à 2,34 grammes, il fait concurrence à la petite pipistrelle ou au vampire colibri, deux chauves-souris, pour le record du plus petit mammifère... on est bien loin de cinq tonnes du mâle d'éléphant et des 100 tonnes des grandes baleines bleues !

Pachyure étrusque Suncus etruscus. © Toute reproduction et utilisation interdites

Quelle répartition géographique ?

Suncus etruscus fut décrite par Paolo Savi en Étrurie en 1822 pour la première fois, « par sa petite taille, son extrême agilité, le plus petit mammifère terrestre du monde, le pachyure étrusque a toujours échappé à l'œil des zoologistes de terrain », dit Roger Fons, un des rares spécialistes de cette petite bête qui vit, principalement, dans le bassin méditerranéen.

Carte de distribution de Suncus etruscus. © Toute reproduction et utilisation interdites

Elle était même sacrée, comme d'autres musaraignes, chez les Égyptiens. Le petit sarcophage, ci-dessous, date de la 26e dynastie soit environ 650 av. J.-C. Il est en bronze et mesure environ six centimètres de long (Collection P. Vogel). On a retrouvé des momies pour au moins six espèces de musaraignes différentes dans les tombaux d'animaux de Akhmim près de Thèbes. Et on a même (Hutterer) découvert une nouvelle espèce de musaraigne dans ces momies que l'on a nommée Crocidura balsamifera. Ces momies datent de la 27e dynastie soit de 2.400 ans environ.

Sarcophage de musaraigne. © Toute reproduction et utilisation interdites

Plus on est grand, plus on vit vieux !

La proportion de nourriture est inversement liée à la taille : l'éléphant mange 2-3 % de son poids, le pachyure deux fois son poids chaque jour !

Le rapport surface-volume détermine les pertes de chaleur et sont évidemment proportionnellement plus grandes chez le pachyure. Prenons l'exemple d'un animal cubique :

Si le cube fait 2 de côté, sa superficie mesure 24 et son volume 8 -> 24 : 8 = 3 ;
Si le cube fait 10 de côté sa superficie, 600 et son volume 1.000 soit 0,6 !

Et l'éléphant est quelque deux millions de fois plus gros... 

Pachyure sur un doigt (échelle). © Toute reproduction et utilisation interdites

Le cordon ombilical du pachyure mesure quelques millimètre et celui de la baleine quatre mètres, il en va de même pour la grosseur du nouveau-né : un grain de café de 0,2 gramme chez notre musaraigne et plus de 100 kilogrammes chez l'éléphant.

La reproduction a lieu en période chaude, la gestation dure environ 27 jours, il y environ cinq petits de 15 mm et 0,2 g qui sont sevrés après trois semaines. Regardez des grains de café et imaginez un instant que c'est un petit nouveau-né de musaraigne : il contient donc un cerveau, un foie, un squelette entier, des dents d'adulte déjà, des muscles, des millions de globules rouges... Enfin tout un organisme de mammifère, c'est-à-dire un organisme très sophistiqué tient là-dedans... étonnant, non ? Les petits sont entièrement nidicoles. Ils atteignent pratiquement leur taille adulte au moment du sevrage, c'est dire l'effort physiologique que représente la lactation pour la mère ! Imaginez encore un instant qu'un bébé atteigne la taille adulte à la fin de l'allaitement (c'est-à-dire chez l'Homme trois ans au mieux)... on se rend tout de suite compte de la quantité de nourriture que doit fournir la mère !

Un cœur énorme !

Le cœur d'un éléphant pèse 30 kg et bat 30 fois par minute, et, chez notre petite bête, le cœur pèse 45 milligrammes et bat à la fréquence de 1.200 par minute. Leur cœur est donc énorme, trois fois plus gros qu'il ne devrait l'être par rapport à la taille de l'animal ! Ceci est dû au minimum de temps qu'il faut pour réaliser un cycle cardiaque (50 millisecondes), temps qui est déterminé par la vitesse de conductibilité nerveuse, la vitesse de contractibilité musculaire et la viscosité du sang. Les globules rouges sont minuscules mais il y en a 18 millions par mm3 de sang contre seulement 5 millions chez l'Homme.

Compte tenu de ces données, on ne sera pas surpris que la longévité n'excède jamais 16 mois en liberté. D'autant que les prouesses métaboliques de tous les jours laissent pantois : leur poids varie de 15 % entre le matin et le soir, ce n'est que la nuit qu'ils trouvent une phase de réplétion et le matin ils sont en hypothermie si le temps est froid. Et à 22 °C de température extérieure, les échanges respiratoires ont déjà triplé !

Chez le paresseux, on n'a que deux heures d'activité par jour ; chez le pachyure, on n'a que deux heures de repos ! Son activité est essentiellement nocturne.