Planète

Une musaraigne qui trompe énormément

ActualitéClassé sous :zoologie , Musaraigne-éléphant , monts Udzungwa

Une nouvelle espèce de musaraigne a été récemment identifiée en Tanzanie. De la taille d'un petit lapin, elle possède une trompe... et des airs d'éléphant miniature.

Musaraigne-éléphant en captivité. Photo : F. Rovero

La musaraigne-éléphant, qui a reçu le nom commun de sengi à face grise, et le nom scientifique de Rhynchocyon udzungwensis, a été observée pour la première fois au moyen d'une caméra automatique postée dans la forêt Ndundulu (en Tanzanie) par Galen Rathburn, de l'Académie des sciences de Californie, et son collègue italien Francesco Rovero (Museo Tridentino di Scienze Naturali, Trento, Italie) en 2005. En mars de l'année suivante, Galen Rathburn revenait sur les lieux avec une équipe de collègues et réussissait une quarantaine d'observations ainsi que quatre captures.

Une des premières images de la musaraigne-éléphant par caméra automatique. Photo: F. Rovero

D'emblée, l'animal étonne par sa masse. Son poids, qui atteint les 750 grammes, en fait la plus imposante de toutes les musaraignes-éléphants connues à ce jour. Seulement deux populations en ont été identifiées, recouvrant un territoire d'environ 300 kilomètres carrés autour de la région des monts Udzungwa.

Un air d'éléphant...

« C'est l'une des découvertes les plus passionnantes de ma carrière, s'enthousiasme Rathburn, qui a étudié l'écologie, la structure sociale et l'évolution des sengis durant plus de 30 années. C'est la première espèce de musaraigne-éléphant à être découverte depuis 126 ans. Dès que j'ai soupesé un de ces animaux après capture, j'ai su que je me trouvais face à une nouvelle espèce, non seulement en raison de sa coloration distincte, mais surtout de son poids ! »


Détail de la musaraigne-éléphant. Photo: G.B. Rathbun

Mammifères monogames et insectivores, les musaraignes-éléphants se rencontrent exclusivement en Afrique où on en dénombrait jusqu'à présent 15 espèces. Bien sûr, elles ne doivent pas leur nom à une parenté avec les proboscidiens mais à leur étonnant museau, long et flexible. Pourtant, par une facétie de l'évolution et comme l'ont démontré de récentes recherches génétiques, ces animaux sont beaucoup plus proches des éléphants que des véritables musaraignes ! Elles font en effet partie de l'ordre des afrothériens, qui comprennent aussi les vaches de mer et l'oryctérope, un autre mammifère africain se nourrissant de fourmis.

Mais l'ensemble de la région promet encore bien des surprises. Les monts Udzungwa ont été proclamés Parc national en 1990, et les scientifiques les surnomment déjà les « Galapagos d'Afrique » en raison de leur formidable richesse écologique.

Cela vous intéressera aussi