En plein cœur des oliviersoliviers, des prairies luxuriantes et des vignobles, Évora s'élève... Ville musée de la région de l'Alentejo au charmecharme fascinant, elle a connu son apogéeapogée au XVe siècle lorsqu'elle est devenue le lieu de résidence favori des rois du Portugal. Le temple romain d'Évora est l'une des plus grandes fiertés du Portugal.

Temple de Diane. © Rui.P.Lopes, <em>Wikimedia commons</em>, CC by-sa 3.0

Temple de Diane. © Rui.P.Lopes, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Située à une centaine de kilomètres à l'est de Lisbonne, Évora, la capitale de la région de l'Alentejo, domine les alentours. Cette petite ville se caractérise par un legs mauresque architectural et culturel extrêmement bien préservé. Ses ruelles, ses maisons blanchies à la chauxchaux, leurs toitstoits de tuilestuiles et les azuelos qui les décorent (carreaux de faïencefaïence) sont les principaux reflets des trésors artistiques des XVIe et XVIIIe siècles.

Les blanches maisons d’Evora. © Antonio Sacchetti, DR

Les blanches maisons d’Evora. © Antonio Sacchetti, DR

Le temple romain d'Évora

La « ville musée » offre une palette architecturale époustouflante, en référence aux différentes civilisations qui y sont passées : musulmans, Wisigoths, chrétiens...

L'AqueducAqueduc antique (1537) ou les fontaines de la ville sont les œuvres principales du XVIe siècle que l'on trouve à Évora avec de nombreux palais médiévaux et de la Renaissance.

Le temple romain d'Évora, classé au patrimoine mondial de l'Unesco et le symbole de la ville, preuve de son riche passé historique. Détruit lors des Grandes Invasions du Ve siècle, les ruines sont tout ce qui reste du forum de la ville. On distingue ici de réelles similitudes avec certaines réalisations brésiliennes, ce qui montre la prépondérance de l'influence coloniale portugaise de l'époque. Ainsi, elle a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 1986. Un point de chute à découvrir absolument...