Planète

La pose de la première pierre

Dossier - La sauvegarde de Venise
DossierClassé sous :développement durable , venise , projet Mose

-

Y-a-t-il des alternatives au projet Mose pour la sauvegarde de Venise ? L'équipe municipale qui administre la ville de Venise comprend une vaste coalition allant du centre-gauche à l'extrême gauche. Par contre, le gouvernement italien actuel (présidé par Silvio Berlusconi), de même que la région de Vénétie, sont soutenus par une coalition allant du centre-droit à l'extrême droite. Gouvernement et Région sont favorables au projet MOSE.

  
DossiersLa sauvegarde de Venise
 

Le premier ministre Silvio Berlusconi avait fait connaître son intention de poser le plus tôt possible la première pierre du projet MOSE. Il était surtout intéressé par l'aspect médiatique de l'événement, en Italie et à l'étranger. Après plusieurs reports, cette cérémonie fut organisée le 14 mai 2003. Faute de travaux en cours sur les écluses du MOSE, pour lesquelles le projet d'exécution doit encore commencer, faute aussi d'un accueil favorable par la population de Venise, la cérémonie fut organisée loin des passes lagunaires, à l'intérieur d'un territoire militaire à la limite orientale de la ville.

 Deux cents policiers furent chargés de tenir à distance par des jets d'eau les contestataires, qui comprenaient une bonne partie des élus municipaux hostiles au projet et qui essayaient de s'approcher des lieux de la cérémonie à pied ou par bateau. A l'intérieur de cet espace bien gardé, où étaient réunies les personnalités favorables au projet et des journalistes invités, un rouleau de papier portant la signature de Silvio Berlusconi était béni par le Patriarche de Venise et ensuite cimenté dans un bloc de pierre, qu'un bateau aurait par la suite immergé sur la digue en construction au large des passes.

Venise - inondations Place Saint Marc

Carlo Goldoni, s'il était vivant, aurait vraisemblablement été inspiré par le côté ridicule de cette mise en scène pour une de ses comédies.