Sciences

Première pierre de NeuroSpin, grande infrastructure de neuro-imagerie

ActualitéClassé sous :recherche , NeuroSpin , neuro-imagerie

François Goulard, Ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional d'Ile-de-France et Michel Berson, Président du Conseil général de l'Essonne, ont posé, le 13 juin 2005, la première pierre de NeuroSpin, grande infrastructure de neuro-imagerie en champ intense. Ce grand instrument pour la biologie, situé à Saint-Aubin dans l'enceinte du CEA de Saclay, permettra de repousser à l'extrême les limites actuelles de l'imagerie cérébrale par résonance magnétique nucléaire (IRM), et de mieux comprendre le fonctionnement de notre cerveau dont les connaissances sont d'une importance considérable tant pour notre santé que pour la société (éducation, communication...)

La compréhension du cerveau humain, même partielle, constitue l'un des défis de ce siècle. A cet égard, la neuro-imagerie est devenue une approche instrumentale et conceptuelle majeure. Elle connaît aujourd'hui un essor considérable car il s'agit d'une méthode unique permettant l'obtention d'informations in vivo et in situ sur la physiologie et le fonctionnement du cerveau, et ce, de manière non traumatique.

Depuis 30 ans, le CEA est l'un des acteurs majeurs de l'imagerie cérébrale : il a été l'un des premiers organismes au monde à développer la Tomographie par émission de positons puis l'Imagerie par résonance magnétique (IRM). Aujourd'hui pour dépasser et repousser à l'extrême les limites de l'imagerie, il s'engage dans la construction de NeuroSpin, un grand instrument où seront développés et utilisés des outils d'IRM d'une puissance à ce jour inégalée. Cette réalisation permettra d'acquérir des informations biologiques aujourd'hui inaccessibles (détails anatomiques et échelles de temps plus représentatifs des processus biologiques mis en œuvre).

Cofinancée par les ministères chargés de la Recherche et de l'Industrie, le Conseil régional d'Ile de France et le Conseil général de l'Essonne, cette grande infrastructure réunira des acteurs méthodologistes et neurobiologistes du plus haut niveau, et offrira à la communauté scientifique un ensemble d'expertises et de grands instruments physiques dédiés à l'imagerie du cerveau. La construction du bâtiment est réalisée sur financement de CEA à hauteur de 19,4 M€, de la Région Ile-de-France pour 6 M€ et du Conseil général de l'Essonne pour 1,7 M€. Ouvert aux collaborations nationales et internationales, NeuroSpin assurera un continuum de la recherche fondamentale vers la recherche clinique et la valorisation industrielle. Ce grand instrument de recherche est partie prenante au projet de pôle de compétitivité santé en région Ile-de-France dans le domaine de l'imagerie.

Cela vous intéressera aussi