Sciences

Piles à combustible : moins de platine grâce à l'imagerie numérique

ActualitéClassé sous :physique , piles à combustible , imagerie numérique

Dans une pile à combustible, une fine couche de platine recouvrant les électrodes permet de catalyser la réaction de séparation de l'hydrogène en ions H+ et en électrons, mais aussi d'extraire l'oxygène de l'air.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Les constructeurs cherchent actuellement à diminuer la quantité de platine nécessaire au bon fonctionnement des piles à combustible afin de réduire leur coût de production. Par conséquent, il apparaît nécessaire de visualiser la qualité de l'adhésion du platine aux électrodes, puis de l'optimiser. C'est dans ce but que Toray Industries a développé une technique d'imagerie permettant de voir si le platine a été déposé de façon satisfaisante et en quantité minimale à la surface de l'électrode.

Ce contrôle destructif consiste à transformer l'électrode en un film de quelques dizaines de nanomètres d'épaisseur, suffisamment mince pour permettre le passage d'un faisceau d'électrons. Un tel faisceau est ensuite utilisé pour obtenir 140 images de la pièce, prises à partir de différents angles, dont la résolution est de l'ordre du nanomètre. Enfin, une image en 3 dimensions est reconstituée à partir des informations obtenues, grâce à un traitement numérique.

Pile à combustible Crédits : PSA

Le centre de recherche de Toray doit mettre sa technologie au service des fabricants de piles à combustible d'ici peu.

Par Olivier Lazzari

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi