ThyssenKrupp produit déjà l'alliage métallique sous le nom de "Crofer 22 APU", et BMW teste le matériau sur des prototypes. Les piles à combustible utilisent de l'hydrogène pour la production d'énergie électrique.
Cela vous intéressera aussi

Les piles à combustiblepiles à combustible dites à haute température (SOFC) sont particulièrement prometteuses en raison de leur haut rendement. Pourtant la température de fonctionnement de 900° CelsiusCelsius pose des exigences élevées sur les matériaux utilisés, qui n'étaient jusqu'à aujourd'hui pas satisfaites. Des scientifiques du centre de recherche de Julich, en Allemagne, ont développé un alliagealliage métallique particulièrement adapté aux interconnecteurs de ces piles à combustible.

Les interconnecteurs relient les petites unités de la pile entre elles, formant ainsi une grosse unité pouvant fournir une puissance électrique élevée. Il n'était jusqu'à aujourd'hui pas possible de produire à bas coût des interconnecteurs ayant les propriétés électriques et physiquesphysiques souhaitées. Les interconnecteurs doivent rester d'excellents conducteurs à haute température et avoir un coefficient de dilatationdilatation aussi faible que les céramiquescéramiques qu'ils relient entre elles. Pour y parvenir la méthode standard consiste à adjoindre à l'alliage à base de manganèsemanganèse et de titanetitane une haute proportion de ChromeChrome. Malheureusement à haute température, le Chrome s'évapore et remonte à la surface de l'alliage, alterant le contact entre la cathodecathode et l'électrolyte.

L'équipe du centre de recherche de Julich a résolu le problème par une sorte d'auprotection. Dès que la pile est en fonctionnement, il se forme sur la surface de l'interconnecteur une couche protectrice de bioxyde de manganese-chrome qui empêche l'évaporation du chrome. En outre cette couche d'oxyde possède une haute conductivitéconductivité et ne se décolle pas de la surface. Pour parvenir à réaliser l'alliage, l'élément décisif a été l'adjonction de LanthaneLanthane.