Planète

Puce du canard et dermatite du baigneur

Dossier - L'eau est-elle encore bleue ?

Pourquoi l'eau nous est-elle nécessaire, à nous autres, humains ? Pourquoi peut-elle être si dangereuse lorsqu'elle est infectée ? Tantôt amie, tantôt ennemie, l'eau est une richesse précieuse. Découvrez ses différentes facettes dans ce dossier.

  
DossiersL'eau est-elle encore bleue ?
 

Le cercaire du canard, aussi appelé puce du canard, est un parasite du canard transmissible accidentellement à l'Homme et qui donne ce que l'on appelle la dermatite du baigneur.

La puce du canard peut transmettre la dermatite du baigneur. © Belen Bilgic Schneider, Shutterstock

La dermatite du baigneur est une affection cutanée causée par de petites larves que l'on retrouve dans certains lacs. Ces petites larves portent le nom de « cercaires ». Elles sont petites, il est presque impossible de les voir à l'œil nu. Lors de la baignade, les cercaires se collent à votre peau jusqu'au moment où vous sortez de l'eau. Sous l'action du soleil, la peau s'assèche et les cercaires piquent votre peau pour y pénétrer.

Canard. © C. König

Elles y meurent ensuite. La présence de cercaires dans l'eau de baignade provient d'oiseaux aquatiques porteurs de parasite. Le tout débute avec les excréments des oiseaux qui entraînent la contamination des escargots (Limnées) en bordure du rivage. À partir des escargots, des cercaires sont libérées et retournent contaminer les oiseaux aquatiques. Malheureusement, les cercaires ne font pas la différence entre les oiseaux et les baigneurs. C'est ainsi que les baigneurs se font piquer accidentellement.

Cycle du cercaire du canard.

Symptômes de la dermatite du baigneur

La dermatite du baigneur provoque des désagréments pour ceux qui en sont atteints :

  • peu de temps après la baignade, de petites plaques rouges apparaissent sur la peau ;
  • ces plaques peuvent toucher toutes les parties non couvertes du corps qui ont été en contact avec l'eau ;
  • quelques heures plus tard, les plaques rouges se gonflent pour ressembler à des piqûres d'insectes ;
  • des démangeaisons plus intenses apparaissent ensuite, et peuvent durer plus de dix jours. Elles se résorbent toutefois généralement en une ou deux semaines ;
  • chez certains individus, une infection mineure de la peau peut se produire.

Prévention contre la dermatite du baigneur

Évitez, si possible, les plages où des cas de dermatite du baigneur ont été rapportés. En sortant de l'eau, séchez votre peau en la frottant vigoureusement avec une serviette. Il faut en effet éviter de laisser la peau s'assécher au soleil ou à l'air libre. Évitez d'abord de vous gratter car cela pourrait provoquer une infection de la peau. Malgré l'apparition d'éruptions cutanées et de démangeaisons, la dermatite du baigneur ne représente pas un danger important pour la santé. La dermatite du baigneur ne se transmet pas d'une personne à une autre. Il n'y a aucun lien entre la dermatite du baigneur et le degré de pollution de l'eau.