Planète

Le Saint-Laurent au Québec, un grand fleuve d'Amérique du Nord

Dossier - Le Québec, la nature sauvage du Saint-Laurent
DossierClassé sous :Canada , Québec , Saint-Laurent

-

Le fleuve Saint-Laurent parcourt une biosphère à la richesse exceptionnelle. Des rives du fleuve au Havre-Saint-Pierre, Claire König nous apporte ses impressions de voyage et son regard sur les animaux, les plantes et les particularités hydrologiques et minières du Québec.

  
DossiersLe Québec, la nature sauvage du Saint-Laurent
 

Le Saint-Laurent est l'un des plus grands fleuves d'Amérique du Nord. Découvrons sa carte d'identité, en plusieurs parties : le fleuve et le golfe, ses affluents, ses problèmes d'eau, le trafic maritime, et pour terminer, un petit aperçu des poissons.

Vue vers Montréal de la berge du Saint-Laurent. © Martin Dubé, CC BY 2.0

Vue vers Montréal de la berge du Saint-Laurent. © Martin Dubé, CC BY 2.0

Connu aujourd'hui sous le nom de Saint-Laurent, le fleuve eut différents noms. Cartier lui donne le nom de fleuve Hochelaga, et c'est de Champlain qui lui donnera son nom actuel au XVIIe siècle.

Le Saint-Laurent est le seul émissaire des Grands Lacs : il coule à partir du sud-ouest jusqu'au nord-est en Amérique du Nord, et relie les Grands Lacs à l'océan Atlantique.

Le Saint-Laurent est le seul émissaire des Grands Lacs : il coule à partir du sud-ouest jusqu'au nord-est en Amérique du Nord, et relie les Grands Lacs à l'océan Atlantique. © DR
  • Longueur : 1.197 km
  • Superficie : 1.344.000 km2
  • Débit : 7.500 m3 en Ontario et de 12.000 à 17.000 m3/s à Québec
  • Embouchure : golfe du Saint-Laurent
  • Source : lac Ontario

Voilà pour sa carte d'identité !

Itinéraire du second voyage de Cartier.

Itinéraire du second voyage de Cartier. © J.Platek, cc by sa 3.0

Le Saint-Laurent fait partie des 25 plus longs fleuves du monde, et son bassin de drainage est immense, puisqu'il comprend les bassins versants de tous les Grands Lacs. Plusieurs lacs se trouvent sur son parcours, et de très nombreuses îles occupent son estuaire. L'eau y est salée depuis le golfe jusqu'à Tadoussac et saumâtre ensuite jusqu'au cap Tourmente.

Voici le palmarès de ce géant. Selon Environnement Canada, à l'échelle mondiale, le système hydrographique Saint-Laurent-Grands Lacs se classe :

  • au 2e rang en importance au Canada, après le Mackenzie ;
  • au 3e rang en Amérique du Nord, après le Mississippi et le Mackenzie ;
  • au 13e rang pour son bassin de drainage de 1.610.000 km2 ;
  • au 16e rang pour son débit moyen de 12.600 m3/s à la hauteur de Québec ;
  • au 17e rang pour sa longueur de 3.260 km du lac Supérieur au détroit de Cabot.

Les grands affluents du Saint-Laurent

Voici une petite liste des affluents principaux du Saint-Laurent :

  • la rivière des Outaouais (2.100 m3/s) ;
  • le Saint-Maurice (663 m3/s) ;
  • le Richelieu (355 m3/s) ;
  • la rivière Saint-François (190 m3/s) ;
  • la rivière Chaudière (109 m3/s) ;
  • le Saguenay (1.460 m3/s) ;
  • la rivière Manicouagan (877 m3/s) ;
  • la rivière aux Outardes (391 m3/s) ;
  • la rivière Betsiamites (323 m3/s).
Profil des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent.

Profil des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. © US Government, DP

Un peu de géologie

Le fleuve coule -- dans la région de Montréal -- dans une formation sédimentaire appelée plateforme du Saint-Laurent, bande assez plate bordée au nord par le bouclier canadien ( roches cristallines très anciennes) et au sud par les Appalaches (roches sédimentaires et ignées très déformées). Puis il coule -- depuis Québec -- dans la faille de Logan jusqu'à Sept-Îles. Cette faille très importante marque le front des Appalaches (nappes de charriage), mais n'est plus active depuis 400 millions d'années. Elle sépare ici les Appalaches du bouclier canadien. Cette faille de chevauchement est un accident géologique superficiel qui date de la première phase de formation des Appalaches aux environs de 450 millions d'années. Elle ne peut être reliée aux tremblements de terre de la région de Charlevoix.

Le fleuve Saint-Laurent, en hiver.

Le fleuve Saint-Laurent, en hiver. © G.bochenek, GNU 1.2

Le Golfe

Le golfe du Saint-Laurent est une mer qui s'ouvre par le détroit de Cabot et le détroit de Belle Isle sur l'océan Atlantique. Le chenal laurentien est une dépression de 300 m de profondeur sur une distance de 1.500 km depuis le plateau continental, dans l'océan Atlantique, jusqu'à l'estuaire, elle prend fin à l'embouchure de la rivière Saguenay. Cette dépression est un couloir de courants océaniques profonds. Le golfe est traversé par deux dépressions, le chenal d'Esquiman et le chenal d'Anticosti, ainsi que par des plateaux tels que le plateau madelinien, qui couvre la partie sud du Golfe. La topographie sous-marine est complexe et a une grande influence sur la circulation de l'eau dans le golfe.

Problèmes d'eau

Signée en 2005 par les gouverneurs des huit États américains riverains des Grands Lacs et par les premiers ministres du Québec et de l'Ontario, cette entente a pour objectifs principaux d'interdire les transferts d'eau hors du bassin hydrographique et de veiller à ce que les eaux de ce vaste territoire soient gérées de façon intégrée et selon des règles communes de décision. Ceci pour prévenir toute tentative de dérivation pour l'irrigation agricole aux États-Unis en particulier.

Le Saint-Laurent reçoit les eaux usées des 300 municipalités situées près de ses rives, soit 60 % de la population du Québec. Des efforts importants ont été déployés : en 1978, seulement 2 % des municipalités étaient reliées à une station d'épuration. Aujourd'hui, la quasi-totalité des eaux d'égout est traitée.

Le cap Tourmente, vu depuis la pointe d'Argentenay, île d'Orléans.

Le cap Tourmente, vu depuis la pointe d'Argentenay, île d'Orléans. © Guillaume666, cc by sa 3.0

Trafic maritime

Le Saint-Laurent est une voie navigable dangereuse, avec de forts courants et des marées de plusieurs mètres, sans parler de la glace en hiver et des hauts fonds. La navigation nécessite donc des pilotes aguerris. Le premier phare a été construit en 1809 sur l'île Verte, près de Tadoussac.

Afin d'atténuer l'érosion des berges dues aux vagues provoquées par les bateaux, une mesure volontaire de réduction de vitesse est appliquée (2001). Avec l'eau de lest (réservoirs d'eau), ils peuvent transporter des espèces animales (ou végétales) étrangères qui peuvent nuire à l'environnement local. Le risque est grand avec des espèces potentiellement envahissantes. Les équipements (moteurs par exemple) utilisent divers types de fluides (carburant, huiles). Des hydrocarbures peuvent se mélanger à l'eau lors des opérations d'entretien. Cette eau doit être traitée avant d'être rejetée. Dans le Saint-Laurent, le nombre de cas de pollution est en diminution et les volumes faibles.

Arrondissement historique du Vieux-Québec, qui figure depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial établie par l’Unesco.

Arrondissement historique du Vieux-Québec, qui figure depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial établie par l’Unesco. © Datch78, GNU 1.2

Les poissons

D'après le ministère du Développement durable du Québec, « le fleuve Saint-Laurent est un écosystème complexe, constitué de lacs fluviaux et de tronçons étroits dont les caractéristiques physiographiques et hydrologiques sont très variables dans l'espace et le temps. Cette hétérogénéité naturelle, couplée à des perturbations anthropiques, influence largement la diversité des poissons du fleuve en créant des habitats aux patrons d'écoulement de l'eau très contrastés entre les secteurs d'eau calmes et ceux de rapides. »

Très pollué dans les années 1970, le fleuve a fait l'objet de soins intensifs (et chers), mais l'état du malade s'améliore depuis 1978 et le programme a été reconduit en 1998. La vigilance demeure, mais les poissons sont contents ! Il en a été dénombré 73 espèces dans le fleuve (eau douce uniquement), l'estuaire n'est pas concerné ici.