L'idée de replanter votre sapinsapin de Noël est louable, mais le succès de cette opération n'est pas toujours évident ! Il dépendra de la qualité de l'arbrearbre que vous avez acheté et des soins que vous lui avez apportés.

Décorations de Noël. © Nikkytok, Shutterstock
Décorations de Noël. © Nikkytok, Shutterstock

Ce sont les toutes petites racines qui conditionnent la reprise d'un arbre.

Critères de bonne qualité d’un sapin de Noël

Les racines de ce conifère doivent être nombreuses et, surtout, maintenues bien humides. Les sapins munis de seulement trois ou quatre moignons de grosses racines n'ont donc aucune chance de survie !

Offrez une seconde vie à votre sapin de Noël en le replantant après les fêtes ! © AFSNN
Offrez une seconde vie à votre sapin de Noël en le replantant après les fêtes ! © AFSNN

Soins à apporter avant Noël

S'il ne gèle pas, vous aurez toujours intérêt à laisser dehors le sapin que vous comptez utiliser à Noël, cela dans un endroit abrité (contre un murmur, par exemple) et ne le rentrer que la veille de vos festivités. En cas de températures très basses, il vaudra mieux ménager à votre sapin une transition en l'abritant dans votre garagegarage pendant quelques jours. Si votre sapin est cultivé en conteneur, laissez-le dans son contenant d'origine. S'il vous semble trop petit, vous pourrez bien sûr le glisser dans un pot plus grand, en intercalantintercalant du sablesable entre les deux. Si vous avez acheté votre arbre en motte, mouillez-la abondamment pendant que votre sapin est encore dehors, puis placez-la intacte dans un pot assez grand, en comblant les espaces vides avec un mélange de tourbe humide et de sable.

Précautions d’emploi

Il faudra placer votre sapin dans un endroit pas trop chaud, bien éclairé et bien ventilé, surtout pas devant un radiateurradiateur ou à proximité d'une cheminéecheminée ou d'un écran de télévision. Il vaut mieux ne pas surcharger les branches de votre sapin et bannir la neige artificielle, la peinture dorée et, bien entendu, les bougies. Sachez en tout cas que la reprise de votre arbre dépendra de la longueur de son séjour à l'intérieur de votre demeure ! Mieux vaut ne pas dépasser huit à dix jours, car au-delà, les chances de bonne reprise se réduiront vite. Avec un petit pulvérisateur, vous aurez intérêt à brumiser les aiguilles au moins une fois par jour, afin qu'elles ne se dessèchent pas.