Planète

La culture des algues

Dossier - Les algues, de surprenants végétaux aquatiques
DossierClassé sous :botanique , algue , spiruline

Les algues sont des organismes étonnants. Ces végétaux aquatiques ne sont pas encore capables de se libérer de l'eau pour vivre, pourtant, ils sont déjà doués de la capacité de photosynthèse.

  
DossiersLes algues, de surprenants végétaux aquatiques
 

On pense que la culture des algues remonterait aux V et VIe siècles par les Japonais ; de nombreuses gravures représentent cette activité. 

Zoom sur la culture des algues. Ici, algues laminaires (Laminaria). © Rosser1954, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

La culture de Laminaria japonica, c'est 5 millions de tonnes de tissu frais. Cette algue est cultivée aussi bien pour l'alimentation que pour l'industrie des alginates.

En Bretagne, on fait des essais de culture de Laminaria digitata, plus adaptée au climat mais qui peut être utilisée comme Laminaria japonica.

Description de la culture des algues

La culture est basée sur la maîtrise du cycle de développement et les méthodes sont les mêmes qu'en agriculture traditionnelle : sélection des géniteurs, protection des jeunes, milieux favorables, engrais azotés...

L'espèce devient fertile en mai et fabrique des spores. Ces spores sont capables de nager à l'aide de leurs deux flagelles latéraux et vont se fixer pour germer et donner un gamétophyte. Les gamétophytes mâles sont fins et bourgeonnent en « buissons » ; les gamétophytes femelles sont courts et massifs. La gamétogenèse s'effectue à des conditions de température très précises : entre 12 et 17 °C. Le gamète mâle vient, en nageant, féconder le gamète femelle. Ceci forme un zygote qui va se développer en algue visible, le sporophyte à 2N chromosomes qui donnera les spores au bout de deux ans de croissance. Les piquets en bois sont ensemencés et surveillés pendant toute la durée de croissance et l'algue est récoltée au meilleur moment (il ne faut pas qu'elle devienne dure).

Les algues laminaires (Laminaria) se cultivent. © Ifremer, DR

Les différentes étapes de la culture des algues

La culture de cette algue, calquée sur le cycle naturel, comprend plusieurs étapes :

  • L'ensemencement des collecteurs :

Les collecteurs sont des supports artificiels sur lesquels les spores vont se fixer. Ces spores sont obtenues à partir de thalles géniteurs (appareil végétatif) sélectionnés avec beaucoup de soins et cultivés depuis la saison précédente.

  • La phase de croissance :

Surveillée en écloserie dans un milieu enrichi en nitrate d'ammonium et phosphate de potassium, soit dans de grands bacs (Chine) soit dans de plus petits bacs (Japon), ce qui, en cas d'infection de culture, occasionne moins de pertes.

  • Une phase de mise en culture en eau calme :

La phase de mise en culture a lieu en mer, pour que les plantules de quelques millimètres s'habituent au milieu ; durant cette période, le cultivateur surveille attentivement ces cordages pendus dans l'eau à des bouées et les remonte régulièrement pour les nettoyer. Les plantes passent de 20 cm à 4 m durant l'hiver.

  • Le développement en mer avec engrais quand la plante atteint 4 m :

Diverses manipulations sont effectuées sur la culture, en particulier un changement dans la disposition des cordages qui supportent les algues. D'abord verticaux, pendus à leurs bouées, on les met ensuite à l'horizontale, une fois que les plantes sont bien fixées, et on les « arrose » d'engrais tous les 15 jours.

  • La récolte :

Elle intervient environ huit mois après, quand les thalles mesurent 6 à 7 mètres et sont larges de 30 cm environ. Il faut que le rapport entre le poids frais et sec soit de 7 à 1 pour un rendement optimal.